Aujourd'hui à Paris
05:26 : Mise des Téfilines
06:38 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:12 : Coucher du soleil
22:03 : Tombée de la nuit

Paracha Réé
Vendredi 14 Août 2020 à 20:49
Sortie du Chabbath à 21:58

Hiloulot du jour
Rav Aharon Rokea'h (Belz)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Rachbi n'est pas mort à Lag Ba'omer ?!

Rédigé le Jeudi 12 Mai 2016
La question de Gregory A.

Bonjour Rav,

Il parait que Rachbi n'est pas mort à Lag Baomer, ce serait une tradition qui est née à la suite d'une erreur d'impression dans l'édition de 1802 du livre Peri Ets 'Haïm du Rav 'Haïm Vital.

Un Sofer/éditeur aurait transformé un 'Het en Tav : "Sama'h" (Chin-Mem-'Het) "[était] joyeux" est devenu "Chémèt" (Chin-Mem-Tav) "qui [est] mort".

Cette transformation a permis de donner un sens à l'arrêt des Minhagim de deuil à Lag Baomer... Confirmation ?

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
5116 réponses

Chalom Ouvrakha,

Dans le livre Ets ‘Haïm [l'édition que je possède], il n'est effectivement pas rapporté que Rachbi décéda le jour de Lag Ba’omer, mais c'est ainsi que le rapporte le livre Dvar Yom Béyomo, page 57, rapporté dans le Ta’amé Haminhaguim, fin de page 251, qui nous dit que le jour de Lag Ba’omer était le jour du décès de Rabbi Chimon bar Yo’haï, et que celui-ci s'est réjouit, ce qui explique l'arrêt des coutumes de deuil dès ce jour.

Néanmoins, dans le Idra Zouta, Parachat Ha’azinou page 291b, il est simplement dit que Rachbi attendait le jour où il pourrait libérer les secrets de la Torah, mais il n'est pas mentionné que ce jour fut le jour de son décès.

Aussi, d'un autre côté, il est vrai que certains Rabbanim sont d'avis que Rabbi Chimon bar Yo’haï n’est pas mort le jour de Lag Ba’omer [Marit Ha’ayin rapporté dans le Kaf Ha’haïm 493 Sé’if Katan 26], et, comme vous le faites remarquer, certains ont dit qu'il y a eu une erreur de frappe [Sdé ‘Hémèd Ma’arékhèt Erets Israël note 6, au nom du Maarach Vital, fils du Rav ‘Haïm Vital, et autres].

La joie que nous avons ce jour est due au fait que c’est ce jour-là que Rabbi Chimon bar Yo’haï reçut sa "Smi’ha" de Rabbi Akiva après le décès tragique des 24 000 mille élèves de Rabbi Akiva, ou encore parce que ce jour-là ont été dévoilé des secrets de la Torah [Cha’ar Yissakhar Maamar ‘Hodech Iyar note 23].

Quoi qu'il en soit, en ce jour, nous stoppons certaines coutumes de deuil jusqu’à présent observées.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA