Aujourd'hui à Paris
06:43 : Mise des Téfilines
07:45 : Lever du soleil
13:41 : Heure de milieu du jour
19:37 : Coucher du soleil
20:21 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 2 Octobre 2020 à 19:08
Sortie du Chabbath à 20:12

Hiloulot du jour
Rav Itshak Zeev Halévi Soloveitchik
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky

Réparer le statut de "Ben Nida"

Rédigé le Jeudi 13 Février 2014
La question de Romuald M.

Chalom M. le Rav !

J'ai reçu avec énormément de satisfaction vos réponses.

Toutefois, je suis encore préoccupé.

Est-ce qu'un "Ben Nida" (enfant ayant été conçu dans une période interdite) peut un jour trouver grâce aux yeux d'Hachem et Le servir sans beaucoup de difficultés ? Si oui, est-ce que les parents peuvent faire quelque chose pour l'aider ?

La réponse de Rav Avner ITTAH
Rav Avner ITTAH
289 réponses

Chalom,

C’est avec plaisir que j’ai répondu à votre question, et en voici la suite de la réponse.

Tout d’abord, il convient de définir ce qu’est un "Ben Nidda". Il s'agit de tout enfant conçu sans que la femme ait effectué au préalable un Hefsek Tahara et 7 jours de pureté, puis s’être trempée au Mikvé. Sans ces 3 conditions, même si l’enfant est conçu pendant la période non-menstruée, il est "Ben Nidda".

Le Maharchal, dans son responsa chap. 6, explique que si c’était une fille, elle serait même permise à un Cohen, mais elle ferait partie des gens pêcheurs et  "révoltés" contre leur Créateur. Cependant, dans le livre Darkei Tahara, le Rav Mordékhaï Eliahou zatsal explique que le sort de ces enfants n’est pas fixé d’avance en ce qui concerne les pêchés et la révolte, mais il est certain qu’ils y seront enclins et que le service de D.ieu leur sera pénible.

Le Rav Ovadia Adaya, dans son responsa Yaskil Avdi tome 7, chap 63, cité par le livre Birkat Yéhouda page 231, stipule que tous ces propos sont vrais seulement si les parents n’ont pas fait Téchouva, mais s'ils se sont repentis, ils réparent la Néchama de leur enfant. 

De même, le Ari zal dans Cha'ar Haposkim explique que le père de Avraham Avinou, Téra’h l’idôlatre, eut un rapport avec sa femme Amtalaï pendant qu’elle était Nidda. De ce rapport, est né notre patriarche Avraham. Par sa grandeur, il a réussi à réparer non seulement sa Néchama, mais même celle de ses parents, qui par son mérite ont finalement fait Téchouva.

De plus, dans le responsa Techouvot et Anagot tome 1, chap 733, du Rav Moché Stnerbuch chlita, il est rapporté au nom du 'Hazon Ich que grace à l’accomplissement avec ferveur de la Torah et des Mitsvot, le Ben Ndida pourra "nettoyer" complètement cette tache de son âme.

De toutes ces sources, nous constatons que grâce à votre repentir, vous arriverez si D.ieu veut à réparer non seulement votre faute, mais aussi à donner toutes les chances à la Néchama de votre enfant de servir Hachem sans difficultés.

De plus, grâce à votre éducation dans la voie de la Torah et des Mitsvot, cela lui permettra de renouveler sa Néchama.

Que D.ieu soit avec vous.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avner ITTAH