Aujourd'hui à Paris
06:37 : Mise des Téfilines
07:39 : Lever du soleil
13:43 : Heure de milieu du jour
19:45 : Coucher du soleil
20:30 : Tombée de la nuit

Paracha Haazinou
Vendredi 25 Septembre 2020 à 19:23
Sortie du Chabbath à 20:26
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky

Répéter son étude 100 fois n'est pas comme 101 fois ?!

Rédigé le Mercredi 19 Avril 2017
La question de Benjamin A.

Bonjour,

Pourriez-vous s'il-vous-plait expliquer cette phrase :

"Celui qui répète l'étude de son chapitre cent fois n'est pas comme celui qui la répète cent et une fois" (Talmud, traité 'Haguiga) ?

Je n'en saisi pas le sens.

Merci à vous nos Rabbanim, qu'Hachem vous bénisse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22213 réponses

Bonjour,

L’enseignement auquel vous faites allusion se trouve dans le Talmud ‘Haguiga 9b.

Il y a de nombreuses explications à ce sujet.

Première explication

A l’époque, la Torah orale n’était pas retranscrite [comme de nos jours]. Il était obligatoire d’étudier, sans cesse, afin d’être assuré de bien comprendre, et, surtout, de ne pas oublier.

Pour cela, il fallait répéter 101 fois et l’on était « assuré » de ne pas oublier [si, bien entendu, Hachem le désirait [Talmud Méguila 6b] et si, par ailleurs, on ne faisait pas certaines choses qui entraînaient l’oubli - voir plus bas].

Il était habituel de faire cela sur des airs joyeux afin d’en faciliter les répétitions. Voir Talmud Méguila 32a.

Voir Michna Broura, chapitre 114, passage 41 et Talmud ‘Haguiga 9b, édition Schottensteïn, note 15.

Donc, celui qui répète [« uniquement »] 100 fois, bien qu’ayant étudié correctement, mais ne fait pas encore l’effort de répéter une fois supplémentaire afin de ne pas oublier et ne prouve pas encore son attachement profond à la Torah.

En hébreu, le mot זכר - Zakhor signifie se rappeler. Le mot שכח - Chakha’h signifie oublier.

La valeur numérique de זכר - Zakhor est égale à 227. Celle de שכח - Chakha’h est 328.

La différence de ces deux valeurs est égale à 101 !

Étant donné que celle de l’oubli est plus grande que celle de la mémoire, il faut réviser 101 fois afin de ne pas oublier.

Voir Keli Yakar sur Dévarim, chapitre 4, verset 9 et Daf ‘Al Daf sur Talmud ‘Haguiga 9b.

Seconde explication

D’après certains de nos maîtres, pour garder en mémoire ce que l‘on étudie, il suffit de répéter 100 fois.

Celui qui agit ains, prouve qu’il est assidu et sérieux, et c’est ainsi que la plupart des élèves agissaient.

Cependant, celui qui répète 101 fois son étude prouve qu’il « aime » et « adore » la Torah et qu’il ressent un attachement tout particulier pour elle.

La liste des comportements à avoir et à éviter afin de garder en mémoire ce que l'on étudie

Pour des raisons évidentes, je ne rapporte pas la liste dans son entité ainsi que les explications qui s’y rapportent.

Elle a été établie par Rav 'Haïm Kaniewski dans l'un de ses nombreux ouvrages, Sia'h Hassadé.

Dans la liste d'origine, il y a 28 choses à s'efforcer de faire et 37 à éviter [en tout, 65].

Les comportements à adopter

1. Prier sans cesse.

2. Avoir un certain niveau de Yirat Chamaïm - Crainte du Ciel.

3. Etre humble.

4. S'éloigner le plus possible des plaisirs de ce monde.

5. Etre assidu et aimer la 'Hazara - révision incessante des textes étudiés.

6. Etudier à voix haute.

7. Etre certain de bien comprendre ce que l'on étudie.

8. Aimer étudier loin des regards des autres.

9. Enseigner ce que l'on sait.

10. Etudier dans un Beth Haknesset [cela n'est pas contradictoire avec le passage 8].

11. Manger du pain chaque matin sans exception.

12. Manger du pain cuit correctement.

13. Manger des œufs à la coque [cuits au feu et pas durs] sans sel.

14. Consommer fréquemment de l'huile d'olive.

15. Regarder le visage d'un Tsaddik.

16. Réciter le passage précédant le Chéma' du matin avec ferveur.

17. Ne pas penser à des paroles de Torah si l'on se trouve dans un endroit où cela est interdit [toilettes, salle de bain, par exemple].

Les comportements à éviter

1. Ne pas aimer la révision.

2. L’orgueil.

3. La colère.

4. L'inquiétude, lorsqu'elle n'est pas conseillée d'après la Torah.

5. Faire pénétrer dans son cerveau des choses futiles et à plus forte raison des choses interdites.

6. Ne pas se lever face à son Rav.

7. Ne pas respecter les lois de Nétilat Yadaïm mentionnées dans le Choul'han 'Aroukh, chapitre 4, Halakha 18.

8. Manger fréquemment des olives.

9. Dormir avec ses habits sous la tête.

10. Passer entre deux chameaux.

11. Passer entre deux femmes.

12. Consommer du pain insuffisamment cuit.

13. Regarder le visage d'un mort.

14. Lire les écritures figurant sur les tombes.

15. Coudre des habits au moment où on les porte.

16. Mettre deux habits en même temps.

17. Essuyer ses mains sur ses habits.

18. Sortir de la pièce en ne fermant pas le livre dans lequel on étudie.

19. Attarder son regard sur le visage d'une personne qui se met en colère ou sur le visage d'une femme Nidda.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN