Aujourd'hui à Paris
07:29 : Mise des Téfilines
08:36 : Lever du soleil
13:01 : Heure de milieu du jour
17:26 : Coucher du soleil
18:16 : Tombée de la nuit

Paracha Bo
Vendredi 22 Janvier 2021 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:26
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

S'énerver est pire que l'idolâtrie ?!

Rédigé le Lundi 23 Mars 2020
La question de Etan P.

Bonjour,

On dit qu'être énervé est pire que la 'Avoda Zara (idolâtrie), mais quand Hachem s’énerve, il n’est pas possible qu’Il fasse 'Avoda Zara ?

La réponse de Rav Eliahou TOUITOU
Rav Eliahou TOUITOU
71 réponses

Chalom Oubrakha,

Votre question sous-tend un fondement de la Torah. Ainsi, on trouve sa réponse dans le Michné Torah de Maïmonide sous le titre "Les fondements de la Torah" chap. 1 Halakhot 11 et 12.

"11) Et à présent que nous avons avéré qu'Il n'est pas corps etc., ni bêtise, ni sagesse comme la sagesse d'un homme sage. Ni sommeil et ni réveil, et ni colère et ni rire et ni joie et ni tristesse, etc."

"12) Et puisque telle est la chose, toutes ces paroles et celles de ce genre dites dans la Torah et les Prophètes ne sont donc que des paraboles et des images. Comme par exemple, il est dit : "Celui qui est assis dans le ciel joue", ou encore "ils m'ont mis en colère par leurs futilités". Sur tout cela, nos Sages ont dit que la Torah s'exprime dans un langage compréhensible àl' homme. Et aussi il est dit : "C'est Moi qu'ils veulent mettre en colère ?!" Et il est dit : "Je suis D.ieu et Je ne change pas". Et s'il se mettait parfois en colère et parfois était joyeux, il changerait. Et tous ces phénomènes n'existent que pour les corps obscures et bas qui résident dans des supports matériels dont la poussière est leur fondement. Mais Lui, béni soit-Il s'élève et monte au-dessus de tout cela".

Concernant l'attribution à D.ieu dans la Torah, d'une forme humaine, c'est ce qu'on appelle en français un anthropomorphisme. Le raisonnement est le même pour les sentiments que pour le corps ou tout autre concept humain qui est par définition emprunt de finitude, D.ieu n'étant qu'infini. C'est d'ailleurs Son Nom chez les Kabalistes, "L' infini". On doit donc toujours comprendre la colère chez D.ieu comme une expression destinée à marquer nos esprits et nous faire comprendre la gravité d'un acte qui, chez l'homme, entraînerait en retour la colère, mais jamais chez D.ieu, 'Hass Véchalom. Donc seul l'homme peut être comparé à un idolâtre quand il se met en colère. Vous avez donc raison.

Kol Touv.

Mékorot / Sources : Michné Torah.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Eliahou TOUITOU