Aujourd'hui à Paris
07:15 : Mise des Téfilines
08:24 : Lever du soleil
12:40 : Heure de milieu du jour
16:55 : Coucher du soleil
17:46 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 4 Décembre 2020 à 16:36
Sortie du Chabbath à 17:49
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Se prosterner pour parler à D.ieu, permis ?

Rédigé le Dimanche 16 Août 2015
La question de David L.

Bonjour Rav,

A-t-on le droit de se prosterner pour parler à D.ieu ou bien cela est réservé aux musulmans ?

Merci pour votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
23196 réponses

Bonjour,

Il est interdit de se prosterner comme les musulmans, même si c'est dans l'intention de parler à Hachem.

Si l'on place un tissu ou un drap de telle sorte que le visage et les genoux ne soient pas en contact avec le sol, cela n'est pas interdit.

Voir Choul'han 'Aroukh, chapitre 131, Halakha 8, Avné Yachfé [responsa], volume 2, question 7 et 'Assé Lékha Rav [responsa], volume 2, question 45.

Certains décisionnaires font remarquer qu'il faudrait apparemment ne pas agir de la sorte durant l'année [excepté durant Yom Kippour pour ceux qui ont la coutume d'agir ainsi durant la prière de Moussaf], car il est interdit d'adopter les conduites et les coutumes des non-juifs.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Le 30 juin 2020 [cinq ans après la parution de cette réponse], nous avons reçu les questions suivantes :

Shalom Rav,

Je voudrais vous poser quelques questions sur une de vos réponses : https://www.torah-box.com/question/se-prosterner-pour-parler-a-dieu-permis_6830.html

1) Vous écrivez : "Il est interdit de se prosterner comme les musulmans, même si c'est dans l'intention de parler à Hashem. Si l'on place un tissu ou un drap de telle sorte que le visage et les genoux ne soient pas en contact avec le sol, cela n'est pas interdit."

- N'est ce pas justement le principe des musulmans d’instaurer leurs prières avec un tapis ? Pour quelles raisons est-ce d'un coup permis?

Parler avec Hashem prosterné comme un musulman (sans tapis, drap, tissu, etc..) n'a pourtant aucune différence avec le fait de lui parler prosterné (avec un tapis, drap, tissu, etc..) ? Dans tous les cas, l'action de parler avec Hashem est la même.

2) Vous écrivez : "il est interdit d'adopter les conduites et les coutumes des non-Juifs." Néanmoins, je suis assez contre cette seconde partie rapportée car la prosternation n’est pas une coutume non-Juive musulmane mais une pratique purement Juive kasher comme cela est rapporté plusieurs fois dans tout le Tanakh. Pourquoi le Judaïsme se priverait-il d’une attitude de respect envers l’Éternel à cause de l’Islam ?

Lorsque le serviteur d'Avraham eut entendu leurs paroles, il se prosterna en terre devant l'Éternel. (Béréshit 24 :52)

Aussitôt Moshé s'inclina à terre et se prosterna. (Shemot 34 :8)

Yéhochoua déchira ses vêtements et se prosterna jusqu'au soir le visage contre terre devant l'arche de l'Éternel, lui et les anciens d'Israël et ils se couvrirent la tête de poussière. (Yéhochoua 7 :8)

Ezra bénit l'Éternel, le grand D.ieu et tout le peuple répondit, en levant les mains : Amen ! Amen ! Et ils s'inclinèrent et se prosternèrent devant l'Éternel, le visage contre terre. (Nehemia 8 :6)

Tous les enfants d'Israël virent descendre le feu et la gloire de l'Éternel sur la maison ; ils s'inclinèrent le visage contre terre sur le pavé, se prosternèrent et louèrent l'Éternel, en disant : Car il est bon, car sa miséricorde dure à toujours ! (2 Divré Hayamim 7 :3)

3) Selon le même principe, en lien avec la question numéro 2, devrions-nous alors cesser de porter une kippa sur la tête parce que les évêques catholiques et le pape portent également une calotte ? D'autant plus que les catholiques sont des idolâtres et les musulmans, non... J'avoue ne pas comprendre.

Merci pour votre temps précieux.

Qu'Hashem vous bénisse en abondance !!!!

Voici ce qui a été répondu :

Bonjour,

Réponse à votre première question : L'interdiction de se prosterner de telle ou telle manière n'est pas due au fait que cela ressemble à la manière de faire des musulmans. C'est, tout simplement, du fait que la prosternation complète n'est permise que dans l’enceinte du Beth Hamikdach, là où la présence d'Hachem est plus ressentie. Partout ailleurs, elle n'est pas permise.

Voir Choul'han 'Aroukh, chapitre 131, Halakha 8, Avné Yachfé [responsa], volume 2, question 7 et 'Assé Lékha Rav [responsa], volume 2, question 45.

Réponse à votre seconde question : tout d'abord, dans toutes les références que vous rapportez, il s'agit d'une prosternation alors que la présence d'Hachem est ressentie d'une manière particulière !

Ensuite, lorsque nous écrivons : "Certains décisionnaires font remarquer qu'il faudrait apparemment ne pas agir de la sorte durant l'année [excepté durant Yom Kippour pour ceux qui ont la coutume d'agir ainsi durant la prière de Moussaf], car il est interdit d'adopter les conduites et les coutumes des non-juifs."

Le sens est le suivant : Si l'on place un tissu ou un drap de telle sorte que le visage et les genoux ne soient pas en contact avec le sol, cela n'est pas interdit [comme expliqué précédemment]. Cependant, d'après certains décisionnaires, il faudrait éviter d'agir de la sorte car durant l'année [excepté durant Yom Kippour] ce n'est pas une Mitsva d'agir ainsi. Donc, celui qui adopterait une telle habitude risquerait de transgresser l'interdit d'adopter les conduites et les coutumes des non-juifs."

Réponse à votre troisième question : le peuple juif a porté la Kippa bien avant que cela soit devenu l'habitude des dignitaires ecclésiastiques.

Voir Talmud, Chabbath 118b et 156b, Talmud Kiddouchin 29b.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN