Aujourd'hui à Paris
06:18 : Mise des Téfilines
07:21 : Lever du soleil
13:53 : Heure de milieu du jour
20:26 : Coucher du soleil
21:12 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 10 Avril 2020 à 20:17
Sortie du Chabbath à 21:27


Hiloulot du jour
Rav Chalom Messas
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Sécher ses mains sur son peignoir

Rédigé le Dimanche 8 Septembre 2019
La question de Réouven C.

Kvod Harav,

Depuis des années, j'utilise régulièrement un peignoir de bain.

Toutefois, il est déconseillé de se sécher les mains sur les habits qu'on porte, pour éviter d'oublier les Divré Torah qu'on a appris.

Je me demande donc si le peignoir de bain est considéré comme un "habit" pendant que je le porte pour me sécher ?

Merci d'avance pour vos éclaircissements.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
19219 réponses

Bonjour,

1. Première manière d'analyser la question

Le peignoir est considéré comme un vêtement et non, comme une serviette. Donc, apparemment, si vous désirez respecter la coutume en question, il faut faire preuve de prudence.

2. Seconde manière d'analyser la question

Le peignoir de bain, généralement en tissu éponge, s'utilise pour s'essuyer ou se prémunir du froid avant ou après un bain, une douche, une baignade, etc. Il s'enfile comme un manteau. Wikipédia.

Donc, il est, également, utilisé comme une serviette et la restriction ne serait pas en vigueur.

3. A propos de cette restriction

Certains de nos maîtres se demandent si la restriction, en question, s'applique uniquement au 'Halouk - chemise ou, également, aux autres habits. D'autres, se demandent si elle s'applique, uniquement, lorsque l'on fait Nétilat Yadaïm ou, également, à chaque fois que l'on a les mains mouillées.

Voir Chmirat Hagouf Véhanéfech, chapitre 57, note 3, Rivevot Efraïm, volume 1, réponse 126 et Pisské Techouvot, chapitre 158, passage 29.

Cette "coutume" consistant à ne pas s'essuyer les mains à l'aide d'un habit est rapportée dans le Michna Broura, chapitre 158, fin du passage 45, au nom du Maguène Avraham et du Tachbets.

4. Conclusion :

Il est difficile de trancher une telle question, mais celui qui n'adopte pas une attitude rigoureuse ne peut pas être blâmé.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur