Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
06:57 : Mise des Téfilines
07:59 : Lever du soleil
13:38 : Heure de milieu du jour
19:17 : Coucher du soleil
20:01 : Tombée de la nuit

Paracha Haazinou
Vendredi 7 Octobre 2022 à 18:59
Sortie du Chabbath à 20:02
Afficher le calendrier

Séjours organisés en hôtels luxueux pour les fêtes, cela me choque !

Rédigé le Mardi 20 Septembre 2022
La question de Anonyme

Kvod Harav,

Ici et là sont organisés, à l'occasion des fêtes de Souccot, des séjours dans des lieux de villégiature les plus prisés et le coté luxueux de l'infrastructure est mentionné. Je dois dire que cela me choque sur le plan spirituel et je ne comprends pas !

On nous a dit que le Corona était envoyé par Hachem pour purifier Sa création, pour remettre la Torah, son éthique, ses valeurs au centre du jeu... On nous parle matin, midi et soir de Machia'h, et là, on organise de nouveau des séjours à l'occasion de Souccot.

Même si je ne doute pas que ces séjours seront super Cachères en pratique, il n'empêche que l'esprit de ces séjours est un esprit festif, certes Cachère, mais avant tout festif !! Au lieu de prendre la mesure du Corona envoyé par Hachem, au lieu de revoir ses valeurs et priorités vers la Torah, son éthique, son esprit, au lieu, pour ces organismes religieux organisateurs, d'inciter le public à plus de Emouna (foi en D.ieu), à plus de Tsni'out (pudeur), à plus de 'Hessed les uns les autres... Bref, à d'avantage coller aux valeurs, à l'éthique et à l'esprit de notre sainte Torah...

Comment comprendre (si cela est possible...) l'organisation de ces séjours par des organismes religieux ?!

Toda Rabba pour la réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
32262 réponses

Bonjour,

Vos intentions sont plus que nobles, mais, concrètement, les choses ne sont pas si simples qu'elles en ont l'air.

Il faut analyser la situation à la mode du Talmud et à la manière développée ingénieusement par Rabbi Lévi Its'hak de Berditchov.

1. Tout d'abord, mettons les choses au clair : Torah-Box n'est pas l'organisateur du séjour en question. Il s'associe simplement aux responsables afin d'apporter du baume au cœur des vacanciers; et c'est une demande qui se fait de plus en plus pressante de la part du public et des personnes chargées d'organiser ces séjours.

2. Si c'était à faire et si cela était envisageable, Torah-Box aurait proposé, sans scrupule, des séjours organisés en milieux hôteliers pour les fêtes.

3. Il est bon de savoir que de très nombreuses personnes n'ont pas grandi dans un milieu favorable à la religion. Ils ignorent encore comment passer un Séder de Pessah ou comment parfumer leur foyer d'une senteur de fête; que ce soit au niveau culinaire ou au niveau des différentes lois à respecter. Le fait de pouvoir venir passer les fêtes en compagnie de personnes qui leur "indiqueront" le chemin à suivre est, dans ces cas, un vrai sauvetage.

4. Certains sont, malheureusement, en détresse. Ces séjours sont pour eux une vraie bouffée d'oxygène vivifiante. Cela ne se voit pas obligatoirement dans leurs yeux. Par contre, cela se voit dans les sommes qu'ils sont prêts à verser pour passer ces séjours.

5. Lorsque les fêtes arrivent, certains sont vraiment épuisés, exténués et vidés de toute leur énergie. Peu importe, pour l'instant, les tenants et les aboutissants. Pourquoi les priver d'une telle opportunité ?

6. Pour certains, c'est une manière de ressentir la vraie joie qui nous est exigée durant les fêtes et d'embellir cette si belle Mitsva.

7. Autour de nous, on dit : "Plus on est de fous, plus on rit". Par contre, Chlomo Hamélekh écrit : "Plus le peuple est nombreux, plus c'est une gloire pour le roi". Michlé 14, verset 28.

8. Il va sans dire qu'il faut faire preuve de prudence en installant des règles de Tsniout car dans ces milieux, certains rassemblements peuvent prêter à confusion et tourner au vinaigre.

Nos Sages enseignent : "Partage ton Yom Tov en deux parties, l'une destinée aux profits du corps et l'autre, pour prier et étudier". Talmud Pessa’him 68b.

D'autre part, ils nous mettent en garde : "Que votre réjouissance ne tourne pas à la légèreté."

Hachem dit : "Lorsque les nations ont des jours de fête, elles en abusent. Elles s'adonnent à la boisson jusqu'à l'ivresse et deviennent frivoles et agressives.
Mais Mon peuple, Je peux lui donner des fêtes sans aucune crainte. Ils mangent et boivent lors des repas de fête dans un esprit calme et serein, afin d'accomplir Ma volonté de faire une Mitsva. Ils se rendent, également, au Beth-Haknesset et au Beth-Hamidrach pour prier et étudier." Yalkout Chimoni, Parachat Pin’has, passage 782 et Parachat Tazria, paragraphe 547, passage Ouvayom Hachemini Yimol.

Le Rambam écrit : "Le tribunal doit désigner des forces de police, chargées de patrouiller à l'occasion des Fêtes dans les endroits publics tels que les jardins, les parcs, et les rives des fleuves, pour éviter que ne se forment des réunions d'hommes et de femmes qui pourraient dégénérer en débauche. Le tribunal a également le devoir d'informer l'ensemble de la communauté de l'obligation de respecter ces lois, même à l'intérieur de la maison." Rambam, Hilkhot Yom Tov, chapitre 6, Halakha 21.

Cette Halakha est mentionnée dans le Choul'han 'Aroukh, chapitre 529, Halakha 4.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 6 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 350 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN