Aujourd'hui à Paris
07:23 : Mise des Téfilines
08:25 : Lever du soleil
13:35 : Heure de milieu du jour
18:43 : Coucher du soleil
19:29 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Source de l'interdit de mélanger lait et viande à froid

Rédigé le Mardi 29 Septembre 2020
La question de Anthony Rephael Z.

Bonjour,

Je voudrais savoir sur quoi nous nous appuyons et son explication pour l'interdiction de manger du lait et de la viande ensemble à froid, et pour l'attente des six heures pour manger du lait après un repas de viande chaud ou froid.

Merci Torah-Box de votre attention et pour le travail que vous réalisez.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22607 réponses

Bonjour,

1. Le mélange de viande et de lait à froid est une interdiction d’ordre rabbinique.

Voir Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 87, Halakha 1.

La raison est la suivante : étant donné que la viande et le lait sont deux aliments permis ET qu’ils se trouvent fréquemment dans nos cuisines, nos Sages, les ‘Hakhamim, ont craint qu’ils se mélangent [ou qu’ils soient en contact] à chaud et la consommation d’un tel mélange est une interdiction de la Torah.

Le verset dit : "Qu'ils respectent Mon observance et ne s'exposent pas, à cause d'elle, à un péché, car ils mourraient pour l'avoir violée...". Vayikra 22, verset 9.

Nos Sages déduisent de ce verset qu'une mise en garde est adressée aux autorités de chaque génération afin qu'elles prennent les mesures nécessaires pour que des transgressions ne soient pas commises. Les autorités rabbiniques ont le devoir et l'obligation d'ériger une "haie protectrice autour de chaque Mitsva de la Torah", pour éloigner les hommes du péché et pour leur faire prendre conscience de la gravité des interdictions.

2. Il faut attendre six heures après la consommation de viande afin de pouvoir consommer des produits laitiers. Selon le Rambam, c’est du fait qu’en général, il reste des particules de viande entre les dents. Après six heures, elles perdent leur statut de « viande » [on ne les considère plus comme de la viande], mais il faut, tout de même, les retirer. Cette exigence est valable pour tous, sans distinction, même pour ceux qui ne trouvent rien entre les dents.

L’auteur du Tour [chapitre 89], Rabbénou Ya'acov, rapporte une autre opinion : la viande ne se digère pas rapidement. Ce n’est qu’après six heures que sa digestion est achevée. Avant cette limite, le goût remonte à la bouche. Ils ont donc interdit la consommation de produits laitiers.

Voir Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 89, Halakha 1.

Il y a encore beaucoup à dire à ce sujet.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN