Aujourd'hui à Paris
06:18 : Mise des Téfilines
07:21 : Lever du soleil
13:53 : Heure de milieu du jour
20:26 : Coucher du soleil
21:12 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 10 Avril 2020 à 20:17
Sortie du Chabbath à 21:27


Hiloulot du jour
Rav Chalom Messas
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Temple protestant, hindou ou bouddhiste

Rédigé le Dimanche 6 Mars 2016
La question de Charley N.

Bonjour,

La visite d'une église est interdite.

Qu'en est-il d'un temple protestant, hindou, et bouddhiste ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
19212 réponses

Bonjour,

Il est strictement interdit de pénétrer dans un temple protestant, hindou, ou bouddhiste.

En ce qui concerne les mosquées musulmanes : c'est l'objet d'un grand débat parmi les décisionnaires. Mais en ce qui concerne les temples mentionnés dans votre question, cela n'est pas permis.

Explications :

Selon la Halakha, il importe au plus haut point de ne pas pénétrer dans un lieu de culte où l'on renie les fondements essentiels de notre religion et de notre croyance - les deux premiers des dix commandements.

Voir Choul'han 'Aroukh Yoré Déa, chapitre 150, Halakha 1, Vayikra, chapitre 19, verset 4 et Talmud Chabbath 149a.

D'après certains décisionnaires, si l'on se trouve à proximité d'une église, il est interdit de marcher normalement, il est obligatoire de courir.

Nous devons aimer chaque être humain et le respecter dans ses différences même s’il s’agit d’un non-juif, mais lorsqu’il s’agit du fondement de notre religion, il faut faire preuve de prudence.

Nos Sages disent qu'il est interdit de s'approcher de la porte d'une maison de Avoda Zara [Talmud Avoda Zara 17a-17b].

Par ailleurs, il est interdit d'habiter dans une ville où les responsables donnent de l'importance à la Avoda Zara [Rambam - Pirouch Hamichnayot Avoda Zara chapitre 1 page 11].

De nos jours, il aurait été impossible d'habiter dans la plupart des villes du monde.

Cette Halakha n'est plus en vigueur car nous sommes en exil et nous n'avons pas la possibilité de respecter cette exigence.

Il ressort de ces quelques lois qu'il importe d'être loin et de ne pas se rapprocher d'un endroit où l'on ignore la plus vraie des croyances et où l'on a prêché durant des siècles, la haine et le mépris de la plus vraie des religions.

A ce sujet, voir :

Rambam - Pirouch Hamichnayot Avoda Zara chapitre 1, Michna 4,

Tour Yoré Déa chapitre 149,

Rav Ovadia Yossef dans son ouvrage Yé'havé Daat volume 4, question 45,

Tsits Eliezer [responsa] volume 14, question 91,

Igrot Moché, Ora’h ‘Haïm, volume 4, question 40, passage  26,

Igrot Moché, Yoré Déa, volume 3, question 129, passage 6,

Yabia Omer, volume 2, Yoré Déa, question 11,

Yabia Omer, volume 7, Yoré Déa, question 12,

Noam, volume 23, pages 223-224,

Kovets Iyoun Haparacha, volume 49, page 43,

Avné Derekh, volume 6, question 115.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur