Aujourd'hui à Paris
06:38 : Mise des Téfilines
07:40 : Lever du soleil
13:04 : Heure de milieu du jour
18:28 : Coucher du soleil
19:13 : Tombée de la nuit

Paracha Terouma
Vendredi 28 Février 2020 à 18:13
Sortie du Chabbath à 19:21

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Temps d'attente entre la viande et le lait

Rédigé le Mardi 10 Juin 2014
La question de Anonyme

Bonjour Monsieur le Rabbin,

Combien de temps devons-nous attendre entre la consommation de viande et celle de laitage ?

J'ai entendu que certains avaient l'habitude d'attendre 6 heures, et d'autres 3 heures.

Comment savoir combien de temps attendre ?

Merci.

La réponse de Rav Freddy ELBAZE
Rav Freddy ELBAZE
1365 réponses

Chalom,

Dans le traité ‘Houlin 105 il est enseigné : "Mar Oukba a dit : "Mon père, attendait 24 heures entre la viande et le lait, tandis que moi, au cours d’un même repas, je ne mange pas de la viande puis du lait, mais j’attends le repas suivant pour en consommer"."

Rabbi Its’hak Elfassi (le Rif) déduit de là que lorsque l’on mange de la viande, il faut attendre le temps de la prochaine Séouda pour consommer du lait.

Les Richonim discutent sur le temps qu’il faut attendre entre ces 2 aliments : Rabbénou Tam dit que dans une même Séouda, on peut consommer de la viande puis du lait, à condition de bien nettoyer sa bouche et ses mains entre les deux. D’après cet avis, il faut comprendre que Mar Oukba était plus exigent que la Halakha, et attendait l’espace de temps qu’il y a entre deux repas (mais toujours moins exigeant que son père qui attendait 24 heures).

Cependant, le Rambam, le Rif et la majorité des Richonim disent que Mar Oukba agissait comme la loi et attendait l’espace de deux Séoudot, tandis que son père était quant à lui exigeant, et attendait 24 heures.

Quel est le temps qui sépare une Séouda d’une autre ?

Pour Tossfot, ce temps n’est pas fixe ; il suffit de débarrasser la table sur laquelle on a mangé de la viande, la consommation de lait sera immédiatement après autorisée.

Cependant, la majorité des Richonim disent qu’il faut attendre 6 heures ; ceci correspond au temps qui sépare deux Séoudot.

Ainsi pensent le Rambam, ainsi que Maran le Choul’han Aroukh ; même le Rama (Rav Moché Isserless) écrit qu’il convient d’attendre 6 heures bien qu’il y ait des avis différents.

Maran le ‘Hida écrit que dans les communautés Séfarades, l’usage est d’attendre 6 heures. Même le Maharchal (Rabbi Chlomo Louvia, grand décisionnaire Ashkénaze contemporain de Rabbi Yossef Karo) a écrit concernant les Ashkénazim : "Quiconque possède  un souffle de Torah doit attendre 6 heures". Le Aroukh Hachoul’han (Rabbi Yehiel Mikhal Epstein) a lui aussi écrit qu’aujourd’hui la majorité des Ashkénazim avait l’usage d’attendre 6 heures, et qu’il ne fallait pas être indulgent à ce sujet.

Selon le Rambam, la raison pour laquelle il faut attendre 6 heures vient du fait que la viande s’infiltre entre les dents, et si l’on mange du fromage, ces deux aliments se mélangeront forcément et l’on en viendra à consommer de la viande et du lait ensemble. Cependant, pour Rachi et le Roch, la raison est que la viande renvoie du goût dans la bouche pendant un temps relativement long (environ 6 heures).

C’est pour cela que la Halakha est que dans tous les cas il faudra attendre 6 heures pour consommer du fromage, et s’il reste de la viande entre les dents après ce temps, on considérera celle-ci comme n’ayant plus le statut de viande.

Néanmoins, si l’on est sûr qu’il reste des déchets de viande entre les dents (après les 6 heures), on tachera de la retirer avant toute consommation de lait.   

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Freddy ELBAZE
Projet dédié par un généreux donateur