Logo Torah-Box

Travailler à Pourim

Rédigé le Lundi 23 Février 2015
La question de Milka C.

Bonjour,

A-t-on le droit de travailler le jour de Pourim ?

Est-ce les mêmes Halakhot qu'un jour de 'Hol Hamo'èd ?

Je travaille en tant que vendeuse dans un commerce juif et je ne peux pas poser mon jour parce qu'ils ont besoin de moi, est-ce permis ?

Merci, Kol Touv.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
7985 réponses

Chalom Ouvrakha,

La réponse à votre question se trouve dans le Choul'han Aroukh (696, 1), où il est écrit qu'il est permis de travailler le jour de Pourim, mais que dans les endroits dans lesquels on a l'habitude de ne pas travailler, on ne travaillera pas, et celui qui travaillera ce jour ne verra pas de bénédiction dans son travail.

Reste à savoir si l'endroit dans lequel vous habitez a comme coutume de travailler ou pas. Mais à titre de référence, le Rama écrit que, de nos jours, la coutume est répandue dans tous les endroits de ne pas effectuer de travail ce jour-là.

Néanmoins, vous avez trois dérogations possibles :

1. Travailler la nuit, pendant laquelle, selon la quasi totalité des décisionnaires on peut travailler (voir Biour Halakha au nom du Pri Mégadim et autres).

2. Travailler si on n'a pas de quoi se nourrir, par exemple si en ne travaillant pas on risque de perdre sa place et de se retrouver à la rue au sens propre du terme (voir Troumat Hadéchène 112 et autres).

3. S'il ne s’agit pas de réel "travail", mais de "vente", et que celle-ci produit une joie, et que ne pas faire ce travail va amener à une perte etc. (voir Michna Beroura 696, 3). Cette dérogation est celle qui vous concerne le plus.

Pourim Saméa'h.

Lois & Récits de PURETÉ FAMILIALE

Lois & Récits de PURETÉ FAMILIALE

Introduction à la Pureté Familiale, réponses aux interrogations les plus courantes et histoires vécues.

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA