c Question au Rav : Tuer un poisson dangereux pour les autres ?

Tuer un poisson dangereux pour les autres ?

Rédigé le Mardi 24 Mars 2020
La question de Anonyme

Bonjour,

J'ai un aquarium dans lequel il y avait 9 poissons.

Un des poissons est dangereux et a déjà tué 5 poissons.

Aurais-je le droit de le retirer (ou de le tuer) de l'aquarium afin de sauver les poissons restants ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27713 réponses

Bonjour,

A. Durant Chabbath, il est interdit de retirer le poisson dangereux, même s’il risque de consommer les autres poissons et même si on le place dans un autre aquarium contenant de l’eau, étant donné qu’il a le statut de Mouktsé.

Il est également interdit de retirer les poissons risquant d’être « victimes innocentes ».

Voir Iguerot Moché, Ora’h ‘Haïm, volume 4, fin de la réponse 16, Tsa’ar Ba’alé ‘Haïm, chapitre 16, Halakha 5, Har Tsvi - Ora’h ‘Haïm réponse 194 et Chemirat Chabbath Kéhilkhata, nouvelle édition 5770, chapitre 27, Halakha 30. Dans l’ancienne édition : chapitre 27, Halakha 58.

Apparemment, selon Rav Ovadia Yossef et Rav Chlomo Zalman Auerbach, il serait permis de déplacer les poissons risquant d’être victimes afin de les placer dans un autre aquarium / ustensile contenant de l’eau.

Voir Yabi'a Omer, volume 5, Ora’h ‘Haïm, réponse 26 et Chemirat Chabbath Kéhilkhata, éditions 5739 et 5770, chapitre 18, note 62.

B. En semaine : le fait de laisser le poisson dangereux n’est pas une interdiction, car le fait que les grands poissons consomment les plus petits est un fait naturel. Cependant, dans la mesure du possible, il est bien de l’éloigner des autres poissons en le plaçant dans un autre aquarium / ustensile contenant de l’eau.

Il faut éviter de tuer le poisson dangereux.

Voir Chemirat Chabbath Kéhilkhata, nouvelle édition 5770, chapitre 27, Halakha 30, note 106, Ets Hassadé, chapitre 16, note 5, Tsa’ar Ba’alé ‘Haïm, pages 109-118.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN