Aujourd'hui à Paris
06:30 : Mise des Téfilines
07:32 : Lever du soleil
13:44 : Heure de milieu du jour
19:55 : Coucher du soleil
20:40 : Tombée de la nuit

Paracha Ki-Tavo
Vendredi 20 Septembre 2019 à 19:35
Sortie du Chabbath à 20:39

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Un converti doit-il réciter "Alénou Léchabéa'h" en entier ?

Rédigé le Jeudi 8 Août 2019
La question de Anonyme

Chalom Rav,

J’ai vu qu’un converti, dans la Téfila du matin, ne pouvait pas réciter la Brakha "Chélo 'Assani Goy".

Qu’en est-il du passage de la prière dans "Alénou Léchabéa'h" où l'on dit "Chélo 'Assanou Kégoyé Haaratsot..." ("Qui ne nous a pas fait semblables aux nations des autres pays...") ?

Merci pour votre réponse et tout votre travail.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
16505 réponses

Bonjour,

En effet, une personne convertie ne peut pas réciter la Brakha "Chélo 'Assani Goy" car la conversion a été le fruit de sa réflexion personnelle et non, une décision divine [comme pour celui qui est né d'une maman juive]. Il ne peut, donc, pas dire : "Tu ne m'as pas fait naître Goy mais Ben Israël" car c'est le converti, lui-même, qui a décidé de devenir Ben Israël. Voir Michna Broura, chapitre 46, passage 18 et les références, ci-dessous.

Cependant, il lui est absolument permis de réciter le passage de "Alénou Léchabéa'h" où l'on dit : "Chélo 'Assanou Kégoyé Haaratsot" car dans ce passage, on exprime notre gratitude à Hachem de ne pas  nous avoir rendus semblables aux nations de la terre "qui s’agenouillent devant le vain et adorent des dieux incapables de secourir" = qui donnent de l'importance à des choses sans fondements, sans valeur, et qui ne produisent aucun effet.

Un tel éloge peut absolument être exprimé par un converti car, lui, également, bénéficie de cet immense privilège royal, de servir le Roi des rois.

Voir : Rama sur Choul’han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 46, Halakha 4, Baère Hétev, passage 8, sur Choul’han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 46, Halakha 4, Choul’han ‘Aroukh Harav, chapitre 46, Halakha 4, Kaf Ha’haïm, chapitre 46, passage 36, Michna Broura, chapitre 46, passage 18, Halakha Broura, volume 3, page 352, Halakha 11, Yalkout Yossef [chapitres 46-88 / édition 5764], page 31.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur