Paracha Tsav
Prochaine fête : Pourim (ce soir)
Contactez-nous
Projet dédié par un généreux donateur
Projet dédié par un généreux donateur

Une femme peut-elle acquitter un homme de la Havdala ?

Rédigé le Lundi 7 Janvier 2019
La question de Kevin L.

Chalom Rav,

Pour les Séfarades, une femme peut-elle acquitter un homme de la Havdala ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
14140 réponses

Bonjour,

D’après les décisionnaires Séfarades, les femmes sont soumises à l’obligation de réciter la Havdala au même titre que les hommes.

Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 296, Halakha 8 et Yalkout Yossef - Otsar Dinim Laïcha Vélabat [édition 5765], chapitre 20, Halakha 2.

Donc, il serait possible à une femme d’acquitter un homme.

Cependant, dans le Choul'han ‘Aroukh, chapitre 296, Halakha 8, Rabbi Yossef Karo mentionne un autre avis.

Donc :

1. Si l’homme est en mesure de réciter la Havdala, il est préférable que ce soit l’homme qui la récite. Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 273, Halakha 4 et Yalkout Yossef - Otsar Dinim Laïcha Vélabat [édition 5765], chapitre 20, page 318, note 3.

2. Si l’homme n’est pas en mesure de réciter la Havdala, la femme peut, absolument, l’acquitter avec sa propre Havdala.

Pour les décisionnaires Ashkénazes

Une femme ne peut pas acquitter un homme par sa Havdala. Mais si l’homme est malade, cela est possible [il est préférable que l’homme dise, tout d’abord : Baroukh Hamavdil ben Kodech Lé’hol].

Voir Chmirat Chabbath Kéhilkhata, chapitre 58, note 77, au nom de Rav Chlomo Zalman Auerbach et Pisské Techouvot [nouvelle édition - 5775], chapitre 296, passage 20, note 196.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Haut de page