Logo Torah-Box

Utiliser la "pilule du lendemain", permis ?

Rédigé le Mardi 15 Septembre 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Dans le cas où une femme a eu l'autorisation par son Rav après un accouchement très difficile de prendre une contraception pendant deux ans, si le rendez-vous pour la pose du stérilet tombe après son Mikvé, peut-elle, selon la Halakha, utiliser la "pilule du lendemain" ou est-ce considéré comme un avortement ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38671 réponses

Bonjour,

L'utilisation de la pilule du lendemain fait l'objet d'une grande discussion.

Donc, pour l'instant, vous allez agir comme suit : vous utiliserez des ovules contraceptives - Pharmatex, par exemple - et dans la mesure du possible, vous utiliserez également un test d'ovulation permettant de savoir si l'ovulation a eu lieu - Tout ceci, pour éviter une conception.

Voir 'Atérèt Chlomo [Rav Its'hak Zilberstein], volume 10, année 5765, pages 155-157, Assia, volume 77-78, pages 11-12, Tahara Hérayone Véléda, page 199, Halakha 9, Acher 'Hanan, volume 7, Even Haézer, réponse 63, Encyclopédia Hilkhatit Refouit, volume 4, pages 742-743.

Dans votre question, n'est pas mentionnée la raison ayant poussé le Rav à permettre la contraception durant deux ans. S'il s'agit d'un "danger" [à déterminer], il est possible d'adopter une attitude plus permissive.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Tsniout : un Look Nouvelle tendance

Tsniout : un Look Nouvelle tendance

Dans notre société où la femme est mise en avant pour son apparence, la Tsniout peut sembler rétrograde. Pourtant, contrairement aux idées reçues, la femme juive se doit d'être belle. A une réserve près : être belle ne se réduit pas à l'apparence.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN