Aujourd'hui à Paris
06:43 : Mise des Téfilines
07:45 : Lever du soleil
13:41 : Heure de milieu du jour
19:37 : Coucher du soleil
20:21 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 2 Octobre 2020 à 19:08
Sortie du Chabbath à 20:12

Hiloulot du jour
Rav Itshak Zeev Halévi Soloveitchik
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky

Ya'acov & le choix de prénoms de ses enfants

Rédigé le Lundi 2 Janvier 2017
La question de Nathan K.

Bonjour Rav,

J'aurais voulu connaître la raison de l'absence de Ya'acov dans le choix des prénoms de ses enfants.

On voit que le prénom est déterminé soi par Léa, soi par Ra'hel, selon le sentiment qu'elles avaient sur le moment.

La seule fois où Ya'acov intervient c'est pour Benjamin, pour éviter de lui faire porter un nom trop dur ("Bèn 'Oni" "fils de ma souffrance").

Merci d'avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22255 réponses

Bonjour,

Il est à noter, tout d'abord, que, d'après certains de nos maîtres, Ya'acov Avinou a nommé lui-même son troisième fils, Lévi.

Voir Rachbam, Radak, 'Hizkouni et Cha'aré Aharon sur Béréchit, chapitre 29, verset 34.

En ce qui concerne votre remarque judicieuse :

Rachi, ainsi que le Radak [Rabbi David Kim‘hi / né à Narbonne 1160-1235] sur Béréchit, chapitre 29, verset 34 [et d’autres commentateurs], font part de cette remarque. Vous avez mérité d’avoir une étincelle de leur esprit.

Voici l'explication du Radak [accompagnée de quelques notes personnelles] :

Ya'acov Avinou ressentait une immense joie pour chacun de ses enfants venus au monde.

Mais pour honorer Léa, sa femme, il garda le silence et lui accorda le privilège du choix des prénoms.

Cependant :

L’enfant qui l’envahit d’une joie toute particulière était Lévi, car il allait devenir celui dont la descendance enseignera la Torah au peuple et qui se trouvera dans le Beth Hamikdach pour servir le Maître du monde [Dévarim 33, 10].

Il en était informé car le Roua’h Hakodech - l’esprit saint reposa sur lui.

Dans cet élan de joie, il prit la décision de le nommer Lévi et, bien entendu, Léa accepta de grand cœur et avec plaisir.

N.B.

Il faut noter, cependant, que Rachi apporte l’avis du Midrash [d’une certaine profondeur] affirmant que le prénom Lévi a été attribué par Hachem.

Voir Torah Chléma, passages 109-110 sur Béréchit, chapitre 29, verset 34.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN