Aujourd'hui à Paris
07:28 : Mise des Téfilines
08:35 : Lever du soleil
13:01 : Heure de milieu du jour
17:28 : Coucher du soleil
18:17 : Tombée de la nuit

Paracha Vaéra
Vendredi 24 Janvier 2020 à 17:16
Sortie du Chabbath à 18:27

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Yi'houd : ma fille avec mon nouveau mari

Rédigé le Vendredi 30 Mai 2014
La question de Anonyme

Bonjour,

Je suis divorcée et je vis avec ma fille de 20 ans.

Je souhaiterais savoir si, en cas de remariage, mon conjoint pourrait rester avec ma fille en mon absence ?

Merci pour votre réponse.

Chabbath chalom.

La réponse de Rav Yossef LORIA
Rav Yossef LORIA
797 réponses

Que D.ieu vous aide à trouver votre Zivoug Chéni par le mérite du Chla Hakadoch (qui préconise de réciter une Téfila en ce jour).

L’interdiction de s’isoler s’applique également avec des enfants dont les parents sont divorcés ou les enfants adoptés : le père adoptif ne pourra s’isoler avec sa fille adoptée de plus de trois ans, et la mère adoptive ne pourra s’isoler avec son fils adopté de plus de neuf ans. Les contacts physiques sont d’ailleurs totalement prohibés[1].

Ainsi, si l’un des conjoints doit quitter la maison et laisser l’enfant adopté seul avec l’autre conjoint, ils devront remettre les clefs de la maison à un voisin afin qu’il puisse pénétrer dans l’appartement de temps à autre. Aussi, si on peut voir de l’extérieur ce qui se passe dans la maison[2], ou si la porte d’entrée est laissée entr’ouverte, ce sera permis.

Ces restrictions s’appliqueront également lorsqu’un homme se marie avec une femme divorcée ou veuve qui a eu des filles d’un premier mariage, ou une femme qui se marie avec un homme divorcé ou veuf qui a eu des garçons d’un précédent mariage.

 Kol Touv.

[1] ‘Hatam Sofer, tome 2, chapitre 125 ; Iguerot Moché, Yoré Déah, tome 1, chapitre 162 ; Michné Halakhot, tome 2, chapitre 167. Telle est l’opinion des grands de la génération du siècle dernier publiée dans une lettre signée par Rabbi Yaakov Israël Kanievsky (le Steipler), Rabbi ‘Ezra ‘Attia, etc… ainsi que du Rabbi de Loubavitch mentionnée dans Otsar Haposkim, tome 9, page 130.

[2] Par la fenêtre ou par système de vidéosurveillance que l’on déclenchera lorsque l’un des conjoints quitte la maison.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yossef LORIA
Projet dédié par un généreux donateur