Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:19 : Mise des Téfilines
05:49 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
21:58 : Coucher du soleil
22:59 : Tombée de la nuit

Paracha Kora'h
Vendredi 1er Juillet 2022 à 21:39
Sortie du Chabbath à 23:03
Afficher le calendrier
Vidéo Importante
Torah-Box & vous
Mardi 28 Juin 2022

Yom Ha'atsmaout : pourquoi ne pas réciter le demi Hallel ?

Rédigé le Lundi 20 Mai 2019
La question de Naphtali F.

Chalom Rav,

Concernant Yom Ha'atsmaout, j'aimerais savoir pourquoi les décisionnaires ne sont pas d'accord pour dire le demi Hallel ?

D'après ce que j'ai compris et étudié, ce dernier est récité lors d'une joie incomplète ; or, il me semble que, d'après ces mêmes décisionnaires, la raison pour laquelle on ne devrait pas dire le Hallel est justement parce que la joie n'est pas complète...

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
31003 réponses

Bonjour,

Première réponse

Le jour de notre indépendance, nous récitons le Hallel.

Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 487, Halakha 4 [Pessa'h - Libération d’Egypte], chapitre 488, Halakha 1 [Pessa'h - Libération d’Egypte] et chapitre 494, Halakha 1 [Chavou'ot - Don de la Torah].

Seconde réponse

Il n'est pas interdit de se réjouir le jour de Yom Ha’atsmaout.

Bien au contraire, il faut être envahi de reconnaissance vis-à-vis d'Hachem nous ayant permis de vivre sur une terre où, mieux que partout dans le monde, il est possible d’accomplir les Mitsvot.

Le Rav de Brisk, un des géants de la Torah du siècle passé, a affirmé que :

« L’acceptation de l'O.N.U. concernant la création de l'état d'Israël, est un joli sourire de la part du Ciel. »

Cependant :

Il ne faut pas perdre de vue que certains de nos frères sont, encore, loin du droit chemin et que le gouvernement n’est pas « toujours » une aide précieuse pour l’accomplissement des Mitsvot. Voir Mékor Nééman [Rav Meir Mazouz], volume 2, réponses 940-945.

D’autre part, la majorité des décisionnaires pensent que même le Hallel sans Brakha n’est pas à réciter [mais ce n’est pas une interdiction] pour des raisons d’identification et afin de bien marquer une différence avec les modes de pensées de certains parmi ceux qui agissent de la sorte.

Il faut, également, prendre en considération la grave interdiction et le grand danger qui résident dans le fait d’innover et d’introduire des nouveautés dans la religion.

A ce sujet, voir Yabi'a Omer, volume 6, Ora’h ’Haïm, réponse 41.

Certains des arguments, rapportés par le Rav Goren qui optait pour une récitation du Hallel avec Brakha [ce qui n’est pas la Halakha], ne sont plus, aujourd’hui, d’actualité, et, à mon avis, même pour un Hallel sans Brakha.

Voir Torat Hamo'adim [Rav Chlomo Goren], pages 568-597.

Il est à noter que chacun peut louer Hachem, à sa manière [permise], pour le mérite de pouvoir être en Israël avec tout ce qui s’en suit de positif.

Pour des détails supplémentaires, cliquez sur le lien suivant :

https://www.torah-box.com/question/yom-ha-atsmaout-se-rejouir-dans-quelle-limite_11444.html

Pour les explications de ceux qui ne suivent pas le courant de pensée de cette réponse, je vous invite à consulter les trois références suivantes :

Kol Mévasser [Rav Méchoulam Ratta], volume 1, réponse 21, Torat Hamo'adim [Rav Chlomo Goren], pages 568-597, Dat Oumedina [Rav ‘Haïm David Halévi], pages 88-113.

Tout n’a pas été dit à ce sujet.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 6 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 350 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN