Initialement, la période du 'omer n'était pas une période de deuil. Elle était, bien au contraire, une période festive ; des jours de kédousha (sainteté) et de hakhana (préparation) au don de la Torah, comme le dit le Ramban. Quel événement tragique fut à l'origine de ce changement de situation ? Que dit la Guémara Yévamoth à ce propos ? Pourquoi présente-t-elle les élèves de Rabbi 'Aquiva comme "12 000 paires d'élèves", au lieu de dire tout simplement "24 000 élèves'' ? En quoi cela semble-t-il contredire la "faute" qui leur est reprochée ? Celle-ci était-elle grave au point d'entraîner une chose aussi tragique que la conséquence qui en a résulté ? Pourquoi ? Les réponses à ces questions ne seront certes pas faciles à mettre en pratique, mais elles contiennent des enseignements si importants qu'on peut dire de la personne qui parviendra à les vivre dans sa vie quotidienne qu'elle a réussi sa vie...