Au début de ce cours, Rav Sitruk - en se basant sur les Guémarot Sanhédrine et Kétouvot- parle de la mitsva de bikour 'holim (rendre visite aux malades). Il montre, à partir du passage de Guémara qui raconte ce que les élèves de Rabbi Eliézer ont à leur maître lorsqu'il était malade, ce qu'un Rav apporte à son élève. Il rappelle - en se basant sur des passages du Tana'h et en racontant plusieurs histoires pour illustrer ses propos - la grandeur de la téfila et l'importance la reconnaissance. Il dit notamment que le fait de reconnaître le bien qu'une personne nous a fait nous donne la force de prier pour elle, voire de lui sauver la vie.