Une fois, Baba Salé était sur un bateau avec son élève, en voyage pour érets Israël. Un vendredi soir, alors qu’il était dans sa cabine et qu’il chantait Chalom Alekhem, il commença à avoir des turbulences.

Le bateau commença à chavirer dangereusement et le capitaine demanda aux passagers de monter sur les barques de sauvetages. L’élève alla donc avertir Baba Salé, mais le tsadik continua à recevoir le chabbat avec plein de Kédoucha. Il enchaina sur le Kiddouch qu’il but, puis il demanda à son élève de verser le reste de vin du Kiddouch dans la mer. L’élève monta sur le pont et, aux yeux de tous, versa le vin. Aussitôt, à la surprise générale, la mer s’apaisa.

Le capitaine demanda qu’avait-il fait de spécial, mais l’élève répondit que c’était son maître qui l’avait envoyé verser le reste du vin du Kiddouch.

Le capitaine alla voir Baba Salé et le remercia, mais Baba Salé répondit comme Yossef avait répondit à Pharaon : « Ce n’est pas moi, c’est Hachem ! »

Remarquant la sainteté et la modestie du tsadik, le capitaine demanda à tout l’équipage de remercier Baba Salé. Cependant, Baba Salé demanda à son élève de fermer la cabine et de dire à l’équipage de faire des louanges à Hachem !
 

Les mitsvot que nous accomplissons sont les meilleurs boucliers face aux épreuves de la vie ! En vivant avec Kédoucha et modestie, nous pourrons nous aussi sanctifier le Nom d’Hachem et apporter les bénédictions autour de nous ! 

Cliquez-ici pour demander une bénédiction en l'honneur de Rabbi Israël ABI'HSSIRA (BABA SALÉ)