Au début de ce cours, Rav Benchétrit parle d'un principe énoncé dans la Guémara Soucca: haossèke bamitsva patour min hamitsva (celui qui est occupé à accomplir une mitsva est dispensé d'en accomplir une autre). Il explique en particulier l'expression "ossèke bamitsva", montrant -entre autres- l'importance de se préparer aux mitsvot et aux événements de la vie. Il rappelle la nécessité de l'écoute. Il évoque l'importance d'exprimer de l'intériorité lorsqu'on parle, au lieu de seulement dire des mots. A ce sujet, il explique -entre autres- les termes: dévarim hayotsim min halève nikhnassim lalève (les paroles qui sortent du cœur entrent dans le cœur)...