Certains philosophes se sont demandé: "Comment la Torah peut-elle imposer à tout un peuple les mêmes lois ? Chacun n'est-il pas un individu unique, auquel elles ne correspondent donc pas forcément ?". Cette question est-elle pertinente ? Pourquoi ? Les mitsvot sont-elles une option destinée à rendre meilleur celui qui accepterait de s'y soumettre, ou une necessité pour chacun d'entre nous, et sur laquelle on ne pourrait donc faire l'impasse ?