Comment se fait-il que nos célibataires mettent autant de temps à se passer la bague au doigt ? Pourquoi de belles et intelligentes jeunes-filles ne trouvent-elles pas chaussure à leur pied rapidement ? Qu’est-ce qui fait que la moyenne d’âge pour se marier ait tellement augmenté ces derniers temps ?

Effectivement, notre jeunesse a de plus en plus de mal à se poser et à s’engager pour la vie. Beaucoup de doutes, d’interrogations : « Comment être sûr que c’est la bonne ? Qu’est-ce qui me dit que c’est Mr Parfait ? Peut-être ferais-je mieux d’attendre de rencontrer une personne qui me comprenne mieux, avec qui je m’entende mieux, qui me corresponde davantage ?... »

Je vous l’accorde, ce serait tellement plus simple qu’un panneau lumineux clignote au-dessus de la tête de l’homme ou la femme de notre vie : « C’est lui, vas-y ». Mais il n’en est rien, car trouver sa moitié doit être un travail, un processus d’introspection et de construction qui sera propre à chacun.

J’espère ne choquer personne en annonçant sans la moindre hésitation que Mr ou Mme Parfait(e), commercialisé par l’industrie du romantisme, n’existe absolument pas. Il (elle) est une pure invention qui, malheureusement, ne facilite pas la tâche aux personnes sincères souhaitant s’engager et fonder un foyer. En revanche, « Mr (Mme) Parfait(e) pour vous », votre âme sœur sur mesure, elle, existe.

La recherche de sa moitié commence bien avant la recherche elle-même. En effet, pour optimiser les chances de trouver son futur époux rapidement et d’une façon sûre et certaine, il faut d’abord commencer à se connaître soi-même, être conscients de ses propres qualités et également de ses défauts, connaître ses aptitudes et ses difficultés. Ainsi, lorsqu’on est aux faits de tous ces éléments, la recherche de « LA personne » se fera plus facile. Car on ne recherchera pas une personne qui nous ressemble, mais une personne qui nous complète, on ne recherchera pas une personne qui nous renvoie notre reflet flatteur, mais plutôt une personne qui nous lance des défis, qui nous force à nous améliorer sur certains points, une personne grâce à laquelle nous deviendrons une personne meilleure.

Avant même de commencer les recherches, établissez une liste de ce dont vous avez besoin chez votre conjoint, et également ce dont vous avez envie. DISTINGUEZ ces deux catégories. Une envie ne s’apparente nullement à un besoin. Les envies sont le moteur de nos recherches, ils sont le cœur, les sentiments, les feux d’artifice de nos actions, mais un feu d’artifice part vite en fumée pour ne laisser aucune trace, aucun souvenir. Vous pouvez souhaiter rencontrer un homme, grand, beau, riche et musclé, mais qu’en sera-t-il d’ici 20 ou 30 ans lorsque les années auront changé cet homme ? Qu’en sera-t-il si vous avez fait de ces désirs, des besoins ? Par contre, un homme attentionné, doux, souriant, de nature généreuse, a beaucoup moins de risques de changer. Pour que votre jugement ne soit pas altéré ou trompeur, il est impératif de faire la différence entre ces deux catégories d’appréciation.

Enfin, ayez le sens de l’autocritique. Lorsqu’on reconnaît avec humilité ses défauts, on développe une indulgence envers l’autre. Ainsi, on reverra ses critères de sélection avec réalisme, préférant rencontrer une personne presque parfaite qui nous corresponde, plutôt qu’une personne parfaite qui n’existe pas.

Je suis navrée d’avoir brisé le mythe du prince charmant sur son cheval blanc, mais c’est en étant réaliste et préparé que vous augmenterez vos chances de reconnaître votre Mr Parfait et de vivre ensemble heureux jusqu’à la fin des temps.