Les 10 jours de Téchouva sont bel et bien là et il va s’agir de prouver notre bonne volonté devant le Maître du monde. Vous avez décidé de prendre sur vous de bonnes résolutions pour l’année à venir ? Pour qu’elles tiennent sur le long terme, suivez notre guide !

Le Rav Chimchon Pinkus enseigne que l’impact sur l’homme des Dix jours de repentance est colossal. En effet, explique-t-il, ces jours ont le pouvoir de nous transformer du tout au tout, pour peu que nous le voulions et prenions ce projet à cœur. Or, celui qui prend la peine de fournir les efforts nécessaires pour s’améliorer sur un certain point à cette période reçoit une aide divine particulière pour s’améliorer dans les autres domaines durant toute l’année à venir ! D.ieu nous offre à cette période les outils nécessaires pour détruire l’édifice de nos péchés. L’auteur du Chorech Véyessod Ha’avoda conseille pour sa part d’éviter pendant ces jours de trop s’occuper de matérialité pour prendre le temps de procéder à une introspection.

Il s’agit d’une période particulièrement propice pour prendre sur nous des résolutions, car elle bénéficie d’une grande aide divine sur le plan spirituel. Alors par où commencer ? La réponse dans le guide ci-dessous !

1. Prenez une feuille et notez-y tous les points que vous aimeriez améliorer. Ce peut être dans différents domaines : l’entente dans le couple, l’éducation des enfants, la Tsniout, recevoir Chabbath plus tôt, etc. Repassez attentivement sur votre liste et sélectionnez le point qui vous tient le plus à cœur, celui sur lequel vous avez le plus de motivation à changer. Veillez à en choisir un sur lequel vous êtes certaine de pouvoir tenir, même dans les moments de stress ou de difficulté.

2. Prenez une ou deux résolutions à la fois, pas plus. Le Rav Pinkus explique que, dès lors que nous prenons la ferme décision de nous améliorer sur un point spécifique, D.ieu promet de nous aider dans les autres domaines ! Inutile donc de vouloir tout transformer d’un seul coup. En revanche, en voulant tout réparer en même temps, on ne bénéficie pas de cette aide divine spécifique et on finit par se décourager.

3. Il est bon de travailler sur deux points en parallèle : un « technique » et un « moral ». Vous pouvez par exemple décider de prendre sur vous une loi de Tsniout (couvre-chef, longueur des manches, etc.) et en parallèle de travailler sur un trait de caractère tel que la patience, la joie, le respect etc. Le domaine « technique » exige généralement moins d’efforts que le « moral », qui implique un travail de longue haleine au quotidien. Avec de la détermination et l’aide du Ciel, vous parviendrez à tenir vos résolutions !

4. L’heure la plus propice pour formuler vos résolutions : entre Min’ha et la Né’ila de Yom Kippour. Cet instant du jour le plus saint de l’année est porteur d’une grande lumière et il est bon de le mettre à profit pour exprimer devant Hachem notre volonté sincère de nous améliorer. N’oubliez pas : Hachem nous juge en fonction de notre degré de sincérité ! Si nous n’y arrivons pas, prions Hachem qu’Il nous donne l’inspiration nécessaire.

5. Etudier la Halakha : indispensable ! « L’ignorant ne peut être pieux », disent nos Sages dans la Michna de Avot (2,5). Quelles que soient les résolutions que vous avez prises, sachez que le secret pour les tenir à long terme est l’étude régulière des lois qui leur sont relatives ! En plus de vous permettre de découvrir les détails que vous ignoriez peut-être, une telle étude vous conférera la motivation de vous élever davantage encore.

Rabbanite 'Hava Chmilovitz