Logo Torah-Box
Actualité

Supporter le PSG = être complice du terrorisme ? - Regard Juif

Mis en ligne le Lundi 4 Décembre 2023

Si l’argent du Paris-Saint-Germain, club de football français, provient du Qatar et que ce même pays finance aussi l’organisation terroriste 'Hamas qui vient d’être l’auteur d’un pogrom en tuant 1400 de mes frères juifs de manière atroce… Un internaute nous a posé la question suivante : "Est-il permis de supporter l’équipe et d’acheter leurs maillots ? Est-ce du ‘Hiloul Hachem ? Est-ce être complice du mal dans le monde… d’après la morale juive comme la loi juive, ou pas ?"

Avant de répondre, chers supporters amoureux de votre club, ce n’est pas une attaque personnelle mais simplement une réflexion de Torah objective, donc détendez-vous et écoutez la vidéo jusqu’à la fin.

1èrement – l’interdiction du « ‘Hiloul Hachem », le fait de profaner le Nom de D.ieu 

Prenons l'exemple d'une station-service appartenant un Juif qui affiche clairement "Ouvert le Chabbath". D’après la loi juive, être client fidèle de ce genre d’établissement s’appelle du ‘Hiloul Hachem, un mépris de la Gloire divine… tout comme un enfant n’irait pas acheter du pain chez un boulanger qui a giflé son père, on ne devrait pas être client d’une station essence qui gifle le Chabbath.

Mais dans notre cas, notre simple présence à acclamer des joueurs d’un club appartenant à un pays qui soutient le terrorisme ne peut pas être interprétée comme un affront direct à D.ieu, il n’y a aucun panneau 'Hamas dans le stade.

2èmement – l’interdiction אוֹנָאַת דְּבָרִים, offenser une personne

Est-ce qu’applaudir des joueurs qui ont sur leur maillot en gros le nom d’un pays qui finance le terrorisme n’est pas un affront fait aux victimes de leurs attentats ou même aux soldats qui mettent leur vie en danger ? On sait que le Qatar a du sang sur les mains... Comment réagirait donc un enfant orphelin dont le papa a été assassiné au Kibboutz de Bééri en voyant son frère Juif s’extasier devant un tel club qui promeut le Qatar ? De la colère mais aussi de la peine. Et le verset dit bien « וְלֹֽא־תוֹנ֖וּ אִ֣ישׁ אֶת־עֲמִית֑וֹ » (ne vous causez pas de tort…).

Si je porte un maillot devant l’orphelin, cela pourrait le perturber, ce qui est interdit. Cependant, si je vais au stade moi-même avec ce maillot, cela n'affecte pas directement l'enfant, donc cela ne constitue pas une transgression de l'interdit.

3èmement – l’interdiction d’être “Messayéa Lidvar Avéra”, s’associer à quelque chose de mal

Dans la loi juive par exemple, il est interdit d’acheter un produit à un voleur, c’est comme l’encourager (hochen michpat 369) ou encore même indiquer le chemin à un Juif le Chabbath qui serait en voiture, ça s’appelle « Ein messay'in lidvar avéra », on n’aide pas quelqu’un à transgresser la Torah, à faire du mal.

Mais pour être complice du mal dans la loi juive, il faut que ma contribution (au club de foot en l'occurrence) aide directement leur activité terroriste, ce qui n’est pas le cas. Celui qui achète une place pour un match du PSG… son argent peut servir à offrir une bourse d’étude à un jeune français ou à améliorer la recherche médicale puisqu’ils ont en parallèle une « Fondation du Qatar » en France, donc d’après la Torah, aucune interdiction sur ce point.

Pour conclure…

Du point de vue de la loi juive, supporter ce club pour les raisons évoquées n’est pas interdit et cela ne s’appelle pas être complice car il n’est pas évident qu’on contribue directement à l’économie du terrorisme. Donc n’insultez pas leurs supporters en les traitant de « traîtres ».

Par contre, et ce serait dommage d’écarter totalement ce point, d’un point de vue moral et éthique, étant donné que la qualité particulière d’un Juif doit être la compassion et la sensibilité, certains trouvent à juste titre inadéquat de se faire complice de tout ça de près ou de loin, comme le Talmud l’ordonne : « éloignez-vous de tout ce qui est laid et (même ce) qui lui ressemble » (‘Houlin 44b)

Une chose est certaine, de nos jours où des Juifs sont poursuivis et massacrés, la question ne devrait pas être : "faut-il supporter cette équipe de foot ou pas ?" mais bien "Comment sauver nos otages, protéger nos soldats et élever l’âme de nos disparus?"… Et cela ne se fera que par le biais de nos Mitsvot, tout comme nos soldats les plus laïques s’enthousiasment actuellement et demandent à porter un Talith Katan ou mettre leur Téfilines, multiplions, nous aussi, nos bonnes actions, chacun à notre niveau.

Binyamin BENHAMOU
Séli'hot

Séli'hot

Livret Séli'hot avec instructions en français. Mise en valeur des passages lus à haute voix par l'assemblée et QR codes renvoyant vers des audios mp3 (rites marocain et tunisien).

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Newsletter Torah-Box

Pour recevoir chaque semaine les nouveaux cours et articles, inscrivez-vous dès maintenant :

23 Février 2024 - 14 Adar 5784

  • 05:59 Mise des Téfilines
  • 06:52 Lever du soleil
  • 12:23 Heure de milieu du jour
  • 17:55 Coucher du soleil
  • 18:34 Tombée de la nuit

Chabbath Tetsavé
Vendredi 23 Février 2024

Entrée à 17:37
Sortie à 18:37


Changer de ville