Voir la vidéo Télécharger la vidéo

L'association Torah-Box, dans le cadre de son Piyoutim Project, vous offre un 2ème chant sacré, "Ya'lam Chavani / יעלם שבני", dans lequel l’auteur demande à Hachem la délivrance son peuple et fait allusion à nos ennemis par le mot "Ya"lam" qui est l’un des fils d’Essav qui vient du mot "hé’lem" signifiant "caché" ou "voilé", allusion au fait que la capture de notre peuple est une chose dont le sens nous échappe et qu'il faille rester convaincu que tout provient d'Hachem. Il a été composé par le géant kabbaliste Rabbi Israël Nadjara (1555/1625) de Tsfat (Israël) s'appuyant en partie sur la fin de la Parachat Vayichla'h où la descendance d'Essav y est mentionnée. https://torahbox.com/NNUA

Interprètes : Mordehai Sebag, Jonathan Melloul, Yoel Dayane, Amitaï Benhamou, Yaakov Benadiba, Olivier Seror, Raphael Skouri, Yossi Touitou

Réalisation & Clip : Joseph Berrebi - Direction musicale : Yoel Dayane - Studio : Raphael Biberfeld - Production Torah-Box - פיוטים פרויקט

Paroles (originales) en hébreu :

יַעְלָם שָׁבַנִי נֶעְלָם זְמַנִּי
מָתַי שָׁב אָנִי אֶל מוֹשַׁב עִירָם

שׁוּר צוּר יִשְׂרָאֵל בִּנְךָ עֶבֶד אֶל
אַלּוּף מַגְדִּיאֵל וְאַלּוּף עִירָם

רְאֵה לְחוּצִים בְּיַד לוֹחֲצִים
יִהְיוּ נִקְבָּצִים מַהֵר אֶל עִירָם

יַעְלָם שָׁבַנִי נֶעְלָם זְמַנִּי
מָתַי שָׁב אָנִי אֶל מוֹשַׁב עִירָם

אֵל צִיּוֹן הוֹשַׁע וּלְשָׁבֵי פֶשַׁע
צַדִּיק וְנוֹשָׁע רוֹכֵב עַל עִירָם

בֶּן דָּוִד שְׁלַח אֵל טוֹב וְסַלָּח
אֶל עַם נֶאְלָח לִהְיוֹת מְזוֹרָם

מֹשֶׁה אָז יָשִׁיר וְאָרְחִי יְיֵשִׁיר
אֵל דַּל וְעָשִׁיר יָסִיר מְזוֹרָם

Paroles (traduction) en français :

Ya’lam m’a capturé. J’ignore la date de ma délivrance,

Quand pourrai-je, enfin, demeurer dans ma ville céleste ? 

Observe Rocher d’Israël, Ton fils, esclave,

Des princes Magdiel et ‘Iram.

Observe ceux qui sont oppressés dans les mains de leurs tyrans,

Puissent-ils être rassemblés rapidement dans leur ville.

Ya’lam m’a capturé. J’ignore la date de ma délivrance,

Quand pourrai-je, enfin, demeurer dans ma ville céleste ? 

Hachem, délivre Tsion et ceux qui ont abandonné leurs fautes,

Par l’intermédiaire d’un Juste et rédempteur qui chevauche un ânon.

D.ieu bienveillant et qui pardonne, Envoie le Machia’h, fils de David,

Pour délivrer ton peuple rejeté par les nations.

Moché chantera alors et Tu aplaniras mon chemin

D. du misérable et du fortuné, Tu seras Celui qui les guérira