Au début de la Paracha de 'Hayé Sarah, la Torah nous parle, plutôt longuement, de l'enterrement de Sarah Iménou. Le fait qu'elle se soit autant attardée sur ce sujet est  étonnant, car elle a parlé bien plus brièvement de l'enterrement d'autres femmes juives, pourtant très importantes ; et aussi -et surtout- parce que, comme on le sait, dans la Torah, aucun mot n'est inutile. A propos du fait que la description de l'enterrement de Sarah soit si longue et si pleine de détails, le Ibn 'Ezra ramène une explication. Mais ce qu'il dit alors n'est pas accepté par le Ramban, qui explique pourquoi il réfute ces propos et qui donne deux autres explications Celles-ci sont énoncées et développées dans ce cours.