À travers l’exemple de Yokhévède et Myriam qui ont craint Hachem, ce cours montre l’importance de la crainte d’Hachem, et explique pourquoi celle-ci doit précéder l’amour d’Hachem. Il dit  notamment que, même s’il y a des hauts et des bas dans la vie (car rien n’est parfait dans ce monde), celui qui a la crainte d’Hachem ne se laissera jamais abattre par les difficultés. Et que, contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, la crainte d’Hachem n’est pas paralysante et insupportable ; elle est motivante et donne envie de s'améliorer.