Logo Torah-Box

Aller sur la tombe de sa mère non-juive

Rédigé le Lundi 27 Juillet 2020
La question de Yaakov K.

Chalom Rav,

Je ne suis pas juive et j'habite en France.

Mon fils s'est converti, marié et habite en Israël.

Quand j'aurais quitté ce monde, mon fils aura-t-il le droit de venir se recueillir là où je serais enterrée ?

Déjà maintenant, je ne le vois qu'une fois par an et il me manque tant !

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38848 réponses

Bonjour,

Il est absolument permis à un fils [converti] de se recueillir sur la tombe de sa maman non-juive afin de prier le bon D.ieu en sa faveur.

Voir Séfer 'Hassidim, édition du Mossad Harav Kook, passage 790 et 'Hachouké 'Hémed sur Talmud, 'Avoda Zara 65a.

De nombreuses lois du respect des parents sont en vigueur lorsque les parents ne sont pas encore convertis.

Voir Yalkout Yossef - Kiboud Av Vaème, page 347, Halakha 16, page 348, Halakha 18.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Une vie engagée (Rabbanite Jungreis)

Une vie engagée (Rabbanite Jungreis)

En se fondant sur la sagesse de la Torah, la Rabbanite nous rappelle quels sont les principes nécessaires pour mener une vie heureuse et engagée.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN