Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:34 : Mise des Téfilines
05:58 : Lever du soleil
13:48 : Heure de milieu du jour
21:38 : Coucher du soleil
22:36 : Tombée de la nuit

Paracha Bé'houkotaï
Vendredi 27 Mai 2022 à 21:22
Sortie du Chabbath à 22:44
Afficher le calendrier

'Amida : différence entre "Kévarichona" et "Kévaté'hila"

Rédigé le Dimanche 8 Janvier 2017
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Dans la 'Amida, dans la 11ème Brakha, quelle est la différence entre le mot "Kévarichona" et "Kévaté'hila" (les deux signifiant "comme au début") ?

Pourquoi a-t-on employé deux mots différents qui veulent dire à priori la même chose, et pas un seul mot ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
30582 réponses

Bonjour,

Le début de la onzième Brakha de la 'Amida est tiré de Yéshaya [Isaïe], chapitre 1, verset 26.

« Véhachiva Choftayikh Kévarichona, Véyo’atsayikh Kévaté’hila… ».

Lorsque Machia’h viendra, « Je rétablirai tes juges comme autrefois, et tes conseillers comme à l’origine ».

Nous devons, donc, nous diriger vers les commentateurs de ce verset.

La différence entre « Kévarichona »  et « Kévaté’hila » est expliquée par le Malbim.

« Kévarichona » : terme utilisé pour définir le premier élément d’une série. Voir Rachi, second passage « Béréchit » sur Parachat Béréchit, chapitre 1, verset 1.

« Kévaté’hila » : terme utilisé pour faire allusion à une époque passée [à l’époque, à l’origine, autrefois, etc.].

Généralement :

Le « Chofèt » est celui qui est chargé de trancher les litiges opposant deux personnes ou deux parties en faisant appel aux lois [plus particulièrement dans les lois qui régissent les rapports entre les hommes].

Le « Yo’èts » est celui qui donne des conseils dans tous les domaines [Emouna - foi en D.ieu, crainte de D.ieu, vision de la vie, etc.], et pas uniquement lorsqu’il s’agit d’un litige opposant deux personnes.

Dans l’histoire du peuple juif, il y a eu de bons « Chofetim » et, malheureusement, des mauvais.

Donc, nous prions Hachem pour qu’Il rétablisse nos « Choftim », mais qu’ils soient semblables aux premiers de l’histoire juive et pas aux suivants.

Les « Yo’atsim » [pluriel de Yo’èts] n’ont existé qu’à une certaine époque.

Donc, nous prions Hachem pour qu’Il les rétablisse comme à l’époque où le peuple bénéficiait de leurs précieux conseils.

Voir Malbim dans Hacarmel, pages 312, 352, 362 et Commentaires sur Yéshaya [Isaïe], chapitre 1, verset 26.

Selon le Gaon de Vilna :

« Kévarichona » : terme utilisé pour définir le premier élément d’une série. Mais cela ne veut pas dire qu’auparavant, il n’en existait pas.

Dans le Midrash, nos Sages disent que « Choftayikh » fait allusion à David Hamélèkh et Chlomo Hamélèkh.

Ils furent - également - des grands juges de qualité, mais, auparavant, il en existait d’autres.

Nous prions Hachem afin qu’Il rétablisse nos juges, mais qu’ils soient d’une envergure semblable à celle de David et Chlomo.

« Kévaté’hila » : terme utilisé pour faire allusion à une chose qui n’a jamais existé auparavant.

Dans le Midrash, nos Sages disent que « Yo’atsayikh » fait allusion à Moché Rabbénou et Aharon Hacohen.

Nous prions, donc, Hachem afin qu’Il rétablisse nos « Yo’atsim » - conseillers

Voir :

Biour Hagra sur Yéshaya [Isaïe], chapitre 1, verset 26,

‘Olat Tamid [Rav Chmouel Hominer], chapitre 22,

Hé'arat Hatéfila [Rav Ouri Weïssblum], page 201, au nom du Gaon de Vilna.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN