Logo Torah-Box

Bassine utilisée pour les Makot du Séder

Rédigé le Lundi 2 Mai 2016
La question de Déborah L.

Chalom Rav,

Une bassine qui a servie le soir de Pessa'h à verser l'eau et le vin pour les Makot (plaies), peut-on l'utiliser après ou est-ce dangereux à cause des "forces du mal" ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38623 réponses

Bonjour,

Vous pouvez utiliser l'ustensile en question, et à plus forte raison s'il n'est pas en contact avec des aliments.

Explications :

Dans les écrits du Ari zal, il est écrit que l'ustensile dans lequel on verse le vin au moment de la récitation des 10 plaies, ne doit pas être complet mais un peu cassé [ou fissuré].

Voir Yéssod Véchorech Ha’avoda, chapitre 9, passage 6 et 'Hazon Ovadia-Pessa’h, volume 2, page 58, Halakha 14.

Certains écrivent que s'il s'agit d'un ustensile peu coûteux [dont le prix n'est pas élevé], cela est suffisant.

Vois Pisské Techouvot, chapitre 473, passage 31, second paragraphe.

En agissant de la sorte, on exprime son souhait de voir les plaies frapper nos ennemis.

Voir Levouch, chapitre 473, passage 7.

Dans certains écrits, il est rapporté que l'on doit choisir un ustensile qui n'est pas destiné au contact alimentaire.

Voir Haggada Chel Pessa’h, édition Métivta, page 126.

Ces manières de faire relèvent de la Kabbale et ne sont mentionnées dans les ouvrages de Halakha qu'au nom du Ari zal.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Le Kaddich

Le Kaddich

Prenez votre souffle et explorez les profondeurs du Kaddish. Une des prières les plus célèbres et les plus récitées au monde.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN