Aujourd'hui à Paris
07:27 : Mise des Téfilines
08:34 : Lever du soleil
13:02 : Heure de milieu du jour
17:29 : Coucher du soleil
18:19 : Tombée de la nuit

Paracha Vaéra
Vendredi 24 Janvier 2020 à 17:16
Sortie du Chabbath à 18:27


Hiloulot du jour
Rabbi Chneur Zalman De Lyadi (Baal Hatanya)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Béha'alotékha : y avait-il 70 hommes autour de la tente ?

Rédigé le Lundi 27 Mai 2019
La question de Jonathan C.

Bonjour,

Ma question concerne Bamidbar 11, 24, où l'on voit bien que Moché assemble 70 hommes qu’il place autour de la tente. Mais au verset 26, on voit que Eldad et Médad étaient parmi les inscrits mais sont restés au camp.

Comment expliquer que Moché assemble 70 hommes autour de la tente, mais que deux d’entre eux soient restés au camp ?

Il y a alors 68 hommes autour de la tente et non 70 !

D.ieu vous guide !

La réponse de Rav Shimon GRIFFEL
Rav Shimon GRIFFEL
200 réponses

Bonjour,

Il est vrai que seuls soixante-dix sages furent choisis, comme le dit le verset 24. Cependant, Moché fut confronté à un dilemme, il fallait choisir six sages de dix tribus et seulement cinq des deux dernières, et aucune tribu n’allait accepter d’être moins représentée que les autres. Il décida donc de choisir dans un premier temps soixante-douze sage, puis d’en sélectionner soixante-dix par tirage au sort.

Théoriquement, soixante-douze sages auraient dû se présenter à ce tirage au sort, qui eut lieu près du Michkan. Mais seuls soixante-dix se présentèrent, Eldad et Médad restèrent dans le campement, car ils pensèrent ne pas être dignes d’un tel honneur.

On procéda alors au tirage au sort, pensant que tous étaient présents. On écrivit "Zaken" (sage) sur soixante-dix morceaux de papier que l’on mit dans une urne et on y ajouta deux morceaux de papiers vierges. Chaque sage tira un billet de l’urne et celui qui tira un bulletin avec le mot "Zaken" fut nommé dans le Sanhédrine. A la fin du tirage, il resta deux bulletins qui ne furent pas pris et dans lesquels le mot "Zaken" était écrit. C’étaient les bulletins d’Eldad et Médad qui ne s’étaient pas présentés.

Voir Rachi Bamibar 11, 26 et Réèm sur place.

Selon cette opinion, il faut dire que le verset : "Il rassembla soixante-dix sages" correspond à ce que Moché croyait au moment du tirage au sort, que tous ceux qu’Hachem voulait nommer juges étaient présents ou qu’il demanda à soixante-douze sages de se présenter afin d’en choisir soixante-dix.

Il faut aussi expliquer que lorsque le verset dit que l’esprit de Moché se déposa sur les soixante-dix sages, il veut dire ceux qui ont été choisis mais qui n’étaient pas forcément autour du Michkan. C’est peut-être pour cela que le verset ne précise pas "les soixante-dix sages qui étaient autour du Michkan". Voir Or Ha’haïm ibid.

D’autres pensent qu’Eldad et Médad tirèrent les bulletins vides et ne faisaient donc pas partie des soixante-dix sages mentionnés qui furent rassemblés devant le Michkan. Mais comme ils ne se vexèrent pas, ils furent récompensés par un esprit prophétique. A priori, selon cette opinion, le tirage au sort eut lieu avant le rassemblement des sages autour du Michkan. Il est alors possible de comprendre les versets selon leur sens simple.

Voir 'Hezkouni ibid.

Nous restons à votre disposition, Bé'ézrat Hachem, pour toute question.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Shimon GRIFFEL
Projet dédié par un généreux donateur