Aujourd'hui à Paris
06:18 : Mise des Téfilines
07:21 : Lever du soleil
13:53 : Heure de milieu du jour
20:26 : Coucher du soleil
21:12 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 10 Avril 2020 à 20:17
Sortie du Chabbath à 21:27


Hiloulot du jour
Rav Chalom Messas
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Chovavim : jeûner 40 jours de suite

Rédigé le Dimanche 3 Décembre 2017
La question de Ilan F.

Bonjour,

Durant la période de Chovavim, y a-t-il une coutume de jeûner 40 jours consécutifs de Chémot à Michpatim ou tout simplement les lundis et jeudis ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
19193 réponses

Bonjour,

1. La coutume consistant à jeûner durant 40 jours au cours de la période des Chovavim est mentionnée explicitement dans les écrits du Ari zal [depuis le début de la semaine précédant le Chabbath, Parachat Chémot jusqu’au Chabbath, Parachat Michpatim]. Durant les années où il y a deux mois d’Adar, la durée est rallongée de deux semaines, jusqu’au Chabbath, Parachat Tétsavé.

Voir Kitvé Haari zal, Cha’ar Hayi’houdim, chapitre 4, Cha’ar Roua’h Hakodech, Tikoun 27 et Rav Ya’acov Hillel dans Takanat Hachavim, chapitre 7, note 29.

2. La coutume consistant à jeûner les jeudis [et lundis] est, également, mentionnée dans les écrits de nos maîtres. Voir Michna Broura, chapitre 685, fin du passage 18, Baère Hétev, chapitre 685, fin du passage 2 et Cha’aré Techouva, passage 2.

3. Attention, il ne s’agit pas d’une obligation, mais d’une mesure de piété pour les hommes d’un certain niveau.

4. Ceux qui ressentent le besoin de jeûner et qui ne sont pas en mesure de le faire durant 40 jours, se suffiront de jeûner les lundis et jeudis et mettront une somme à la Tsédaka pour compléter le compte.

Que l’offrande soit grande ou petite, ce qui importe aux Yeux d’Hachem c’est que celui qui l’apporte dirige sincèrement, son cœur vers le Ciel. Talmud Mena’hot 110a et Rachi sur Vayikra, chapitre 1, verset 17.

5. D’après certains, l’impact exigé pour le pardon des fautes telles que Zéra' Lévatala, visions et pensées interdites, internet et films non-Cachères, etc., n’est obtenu qu’à l’aide de la Techouva et de 40 ou 84 jeûnes. Voir passage suivant.

Voir ‘Hida dans Tsiporène Chamir, chapitre 6, passages 91 et 94 et Loua’h Dinim Ouminhagim - Ahavat Chalom [année 5778], page 262.

6. Jeûner durant 84 jours sans jeûner durant 84 jours ?

Selon nos maîtres, il est possible d’obtenir un impact semblable à celui de 84 jours de jeûne, sans jeûner durant 84 jours :

A. Si l’on jeûne durant 48 heures de suite, cela équivaut à 27 jours de jeûne.

B. Si l’on jeûne durant 72 heures de suite, cela équivaut à 40 jours de jeûne.

 Voici la procédure :

A] Le dimanche qui suit Parachat Vayé’hi [début de la semaine Chémot], on cesse de consommer quoi que ce soit, en fin de journée, avant l’heure de la Chki’a. On ne consommera rien durant 48 heures - jusqu’à mardi en fin de journée = 27 jours de jeûnes.

B] On mange dès la tombée de la nuit du mardi au mercredi.

C] Mercredi, en journée, on ne consomme rien depuis le lever du jour [‘Alot Hacha’har] jusqu’à l’heure de Min’ha Ketana.

D] On stoppe la consommation de tout aliment avant l’heure de la Chki’a.

E] On jeûne jusqu’à vendredi après la tombée de la nuit, après la récitation du Kiddouch = 27 jours de jeûne.

F] Le dimanche qui suit Parachat Chémot [début de la semaine Vaéra], on cesse de consommer quoi que ce soit, depuis le lever du jour [‘Alot Hacha’har] jusqu’à l’heure de Min’ha Ketana.

G] On stoppe la consommation de tout aliment avant l’heure de la Chki’a.

H] On jeûne durant 48 heures de suite, jusqu’à mardi à la tombée de la nuit = 27 jours de jeûne.

3 x 27 = 81 jours de jeûne.

I] Pour compléter les jeûnes manquants, on jeûnera mercredi, jeudi et vendredi, depuis le lever du jour [‘Alot Hacha’har] jusqu’à la tombée de la nuit.

81 + 3 = 84.

Voir ‘Hida dans Tsiporène Chamir, chapitre 6, passages 90-93, Ben Ich ‘Haï dans Torah Lichma, question 417, Kaf Ha’haïm, chapitre 240, passage 6, Takanat Hachavim, chapitre 9. Références rapportées dans le Loua’h Dinim Ouminhagim - Ahavat Chalom [année 5778], page 262.

1. C'est uniquement les premières semaines des Chovavim qui ont été mentionnées.

Durant les semaines qui suivent, il n'est plus obligatoire de faire quoi que ce soit comme cela est sous-entendu dans les écrits du 'Hida, du Ben Ich 'Haï et du Kaf Ha'haïm, chapitre 240, passage 6.

Voir Tsiporène Chamir, chapitre 6, passages 90-96 et Torah Lichma, question 417.

2. Bien entendu, cette procédure a été dévoilée pour ceux qui ne sont pas en mesure de jeûner durant 84 jours.

3. Apparemment, comme le souligne le 'Hida, la coutume [connue] consistant à jeûner durant les lundis et jeudis de la période des Chovavim est, également, réservée à ceux qui ne pourront pas jeûner durant 84 jours. Tsiporène Chamir, chapitre 6, passage 94.

4. En conclusion, il y a plusieurs solutions :

A. 84 jours effectifs,

B. 40 jours effectifs,

C. La solution apportée par le 'Hida, le Ben Ich 'Haï et le Kaf Ha'haïm,

D. Les lundis et jeudis.

E. Voir : http://www.torah-box.com/question/assister-a-un-pidyone-pour-se-dispenser-des-84-jeunes_25867.html

5. Il faut noter qu'il est habituel de mentionner une acceptation du jeûne [קבלת תענית], la veille, dans la Amida de Min'ha - avant de dire le dernier Yihyou Lératson Imré Fi... précédant 'Ossé Chalom.

רִבּוֹן הָעוֹלָמִים, הֲרֵינִי לְפָנֶיךָ עַל תְּנַאי בְּתַעֲנִית יָחִיד לְמָחָר מֵעֲלוֹת הַשַּׁחַר עַד אַחַר תְפִילַת עַרְבִית, וְאִם לֹא אוּכַל אוֹ לֹא אֶרְצֶה, כְּשֶׁאוֹמֵר מִזְמוֹר לְדָוִד יְהוָה רוֹעִי, אוּכַל לְהַפְסִיק, וְלֹא יִהְיֶה בִּי שׁוּם עֲוֹן. אֲבָל יְהִי רָצוֹן מִלְּפָנֶיךָ יְהֹוָה אֱלֹהַי וֵאלֹהֵי אֲבוֹתַי, שְתִתֵּן בִּי כֹּחַ וּבְרִיאוּת, וְאֶזְכֶּה לְהִתְעַנּוֹת מָחָר, וּתְקַבְּלֵנִי בְּאַהֲבָה וּבְרָצוֹן, וּתְזַכֵּנִי לָשׁוּב בִּתְשׁוּבָה שְׁלֵמָה, וְתַּעֲנֶהָ עֲתִירָתִי, וְתִשְׁמַע תְּפִלָּתִי, כִּי אַתָּה שׁוֹמֵעַ תְּפִלַּת כָּל פֶּה, בָּרוּךְ שׁוֹמֵעַ תְּפִלָּה: 

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur