Aujourd'hui à Paris
05:33 : Mise des Téfilines
06:44 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:05 : Coucher du soleil
21:55 : Tombée de la nuit

Paracha Choftim
Vendredi 21 Août 2020 à 20:36
Sortie du Chabbath à 21:43
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Comment arrêter d'écouter de la musique Goy ?

Rédigé le Dimanche 3 Février 2019
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Je suis religieuse, j’applique correctement, du moins je l’espère, les Mitsvot comme je le peux.

J’aime beaucoup la musique et j’ai tendance à écouter très souvent de la musique israélienne. Seulement, je sais qu’en écoutant de telles paroles, ça impurifie malheureusement progressivement ma Néchama (âme).

J’essaie de faire de mon mieux pour écouter des chansons d’artistes religieux, mais je suis très sensible à la musique et mon Yétser Hara' (mauvais penchant) arrive toujours à me faire tomber et à faire en sorte que je me replonge dans ces autres musiques non-Cachères...

De plus, j’ai récemment écouté un cours qui disait que la musique non-juive contribuait progressivement à la chute de l’homme... Ceci me tourmente beaucoup...

Que faire ?

Merci de vos conseils.

La réponse de Rav Emmanuel BOUKOBZA
Rav Emmanuel BOUKOBZA
221 réponses

Chalom,

Vous faites bien de poser la question. Ecouter de la musique en soi ne pose pas de problème, mais il est vrai qu'il faut faire attention à sélectionner soigneusement les musiques que l'on écoute, du fait de l'influence de la musique sur la Néchama (âme). Votre âme est le bien le plus précieux que vous possédiez, un trésor dont la valeur est sans égale...

Pour préserver sa pureté, vous devez être prête à faire de grands efforts, parfois de véritables sacrifices. Certes, il n'est pas facile de renoncer à écouter toutes sortes de musiques non-Cachères, mais dites-vous bien que le jeu en vaut la chandelle. Efforcez-vous d'écouter des musiques qui vous élèvent spirituellement et n'écoutez pas de chansons qui n'ont pas un contenu parfaitement conforme aux exigences de la Halakha : toutes les paroles vulgaires, violentes ou qui contiennent des idées contraires à la Torah sont à proscrire. Les chansons de variété, quelle que soit leur provenance nationale, exaltent souvent les sentiments d'amour entre un homme et une femme ; il est strictement interdit d'écouter de telles chansons.

Vous devez être consciente qu'écouter de la musique est une véritable 'Avodat Hachem (service divin) qui doit vous rapprocher de votre Créateur. C'est certes un plaisir, mais aussi un grand moment d'élévation spirituelle. En sélectionnant avec soin les musiques que vous écouterez, vous préserverez votre Néchama et ferez ainsi la volonté de votre Créateur. Soyez persuadée que vous ne perdrez rien au change, bien au contraire.

En effet, l'attirance que vous ressentez pour la musique est un cadeau qu'Hachem vous a fait pour vous aider à mieux Le servir. C'est la raison pour laquelle le Yétser Hara' (mauvais penchant) essaye de détourner cette tendance vers le mal.

Quoi qu'il en soit, ne vous laissez pas piéger et renforcez-vous dans l'étude de la Torah et la Téfila. Vous pouvez adresser une prière au Créateur du monde rédigée en ces termes : "Maître et Roi du monde, je Te remercie d'avoir implanté en mon âme une grande attirance pour la musique. En effet, la musique est un concept spirituel extrêmement élevé, immédiatement en-dessous de la sainte Torah, comme l'explique le Gaon de Vilna. D'après la Kabbala, le monde de la musique est proche du monde de la Téchouva. Les prophètes de l'époque biblique utilisaient la musique pour éveiller leur esprit et recevoir l'inspiration divine. Aussi, je Te demande de bien vouloir me renforcer afin que mon amour pour la musique me rapproche de Toi et ne m'éloigne pas de Ton service."

Le souci que vous avez de ne pas vous laisser influencer par les musiques non-juives prouve que vous avez une âme pure et un amour authentique pour la Torah. Soyez extrêmement forte dans votre volonté de vous rapprocher d'Hachem et préparez-vous à fonder un foyer de Torah duquel seront bannies les musiques et les paroles impures, un foyer où retentira la parole d'Hachem et où rayonnera un esprit de sainteté et de pureté.

Si vous relevez ce défi et parvenez à mettre votre amour de la musique au service d'Hachem, vous sortirez du conflit dans lequel vous vous trouvez actuellement et vous servirez Hachem dans la lumière et dans la joie, comme le dit le verset : "Goûtez et voyez que D.ieu est bon" (Téhilim 34,9). Le service d'Hachem n'est pas une contrainte, mais un privilège extraordinaire ; il nous est donné à nous, simples être humains, de servir le Créateur de l'univers et de nous rapprocher de Lui. A travers ce service, nous pouvons percevoir un tant soit peu Sa grandeur et Sa royauté.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter les liens suivants :

https://www.torah-box.com/question/jouer-de-la-guitare-peut-il-m-eloigner-du-droit-chemin_34679.html

https://www.torah-box.com/question/la-musique-metal-le-judaisme_24613.html

En vous souhaitant beaucoup d'Hatsla'ha (réussite) !

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Emmanuel BOUKOBZA