Aujourd'hui à Paris
07:23 : Mise des Téfilines
08:34 : Lever du soleil
12:44 : Heure de milieu du jour
16:53 : Coucher du soleil
17:45 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 13 Décembre 2019 à 16:35
Sortie du Chabbath à 17:49

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Comment les Tanaïm retenaient tout le Talmud ?

Rédigé le Mercredi 10 Avril 2019
La question de Maxime B.

Bonjour Rav,

Comment les maîtres de la Michna avaient la capacité de retenir oralement tout le Talmud ?

Comment pouvaient-ils avoir une mémoire extraordinaire et comment se fait-il que ce potentiel se soit perdu ?

Merci à vous.

La réponse de Rav Shimon GRIFFEL
Rav Shimon GRIFFEL
184 réponses

Bonjour,

Le fait que les Tanaïm retenaient oralement toute la Torah est surtout dû au fait qu'ils révisaient inlassablement ce qu'ils étudiaient.

Nous trouvons par exemple que lorsque Rav Achi apprit que Rava dit que celui qui fait le repas de Pourim la nuit ne remplit pas son obligation et doit le refaire en journée, il révisa cet enseignement quarante fois sur le coup, ou encore que Reich Lakich révisait quarante fois avant le cours de Rabbi Yo'hanan.

Un autre élément de réponse peut être apporté par la Guémara qui dit : "La faute rend obtus l'homme, comme il est dit : "Ne vous souillez pas par eux et vous serez impurs à cause d'eux". Ne lis pas "Vous serez impurs à cause d'eux", mais "Vous serez obtus"."

Un homme qui fait une faute, et plus particulièrement qui est négligent sur le plan de la Cacheroute, l'objet de ce verset perd de sa subtilité et de sa finesse et devient imperméable à la Torah.

Le niveau spirituel des Tanaïm étant à des années lumière de notre niveau, il est évident que leur compréhension des subtilités et des finesses de la Torah n'est pas comparable au nôtre.

Les Amoraïm témoignent déjà : "Rabbi Yo'hanan dit : "Le cœur des premières générations était grand comme la porte du Oulam, celui des dernières générations comme celui du Hékhal (qui était beaucoup plus petite), et nous, comme le chas d'une aiguille"." Abayé, qui vécut seulement quelques générations après lui, ajouta : "Et nous, nous sommes comme un pieu que l'on enfonce dans un mur (qui entre difficilement)", et Rava dit : "Et nous, nous sommes comme un doigt que l'on enfonce dans un mur en ce qui concerne la logique".

Voir Ta'anit 8a, Méguila 7b, Or'hot Tsadikim Cha'ar Hatorah.

Nous restons à votre disposition, Bé'ézrat Hachem, pour toute question.

Kol Touv.

Mékorot / Sources : Or'hot Tsadikim.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Shimon GRIFFEL
Projet dédié par un généreux donateur