Aujourd'hui à Paris
06:22 : Mise des Téfilines
07:26 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
20:23 : Coucher du soleil
21:09 : Tombée de la nuit

Paracha Tsav
Vendredi 3 Avril 2020 à 20:07
Sortie du Chabbath à 21:15

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Commentaires sur le Téhilim 121

Rédigé le Dimanche 19 Mai 2019
La question de Anonyme

Cher Rav,

Y a-t-il des commentaires sur l'écriture du Psaume 121, sur le contexte, pourquoi et comment David a écrit ce psaume et son sens ?

Merci beaucoup pour votre aide.

Je vous souhaite à tous des bonnes nouvelles.

La réponse de Rav Shimon GRIFFEL
Rav Shimon GRIFFEL
249 réponses

Bonjour,

De manière générale, le Séfer Téhilim a été écrit par David Hamélèkh et dix autres sages (Adam Harichone, Malkitsédèk, Avraham, Moché, Héman, Yédoutoun, Assaf et les trois enfants de Kora’h : Assir, Elkana et Aviassaf). Voir Baba Batra 14b.

De nombreux Psaumes ont été composés suite à des épisodes de la vie de ces différentes personnes, certains implorant Hachem de les sauver (Mizmor 142), d’autres le remerciant (Mizmor 118), et d’autres encore pour demander le pardon d’une faute (Mizmor 25).

On trouve aussi des Psaumes qui font référence à l’histoire du peuple juif, son passé (Mizmor 78), comme son futur (Mizmor 137). Certains Psaumes font l’éloge de la grandeur Divine (Mizmor 19), loue D.ieu (Mizmor 34), ou sont des prières adressées à Hachem sur divers sujets (Mizmor 94). Enfin, certains sont des paroles de morale (Mizmor 1).

Tous les Psaumes ont été composés sous l’influence du Roua’h Hakodech, un esprit Divin qui s’empare d’une personne qui a un niveau spirituel très élevé et qui lui fait dire des louanges à Hachem, des paroles intelligentes et de la morale. Voir introduction du Radak sur le Séfer Téhilim.

L’ensembles des Psaumes 120 à 134, les quinze "Chir Hama’alot", sont un ensemble de Psaumes destinés à être chantés dans le Beth Hamikdach (Temple) sur les quinze marches qui mènent de la Ezrat Nachim à la Ezrat israël (deux espaces qui se trouvaient à l’avant du Hékhal, qui était la partie centrale du Beth Hamikdach).

Nos Sages ont rapporté qu’ils ont été composés à la fin de la vie de David Hamélèkh, lorsqu’il prépara le terrain pour la construction du Beth Hamikdach. Il creusa alors des trous profonds pour les Chitim, les orifices dans lesquels on versait les libations, les eaux souterraines montèrent et menacèrent de submerger le monde. Sur le conseil d’A’hitophèle, son conseiller, il y jeta un tesson d’argile sur lequel il avait écrit le nom d’Hachem. Les eaux descendirent de 16 000 Amot. Il vit qu’elles étaient descendues trop bas et qu’on avait besoin de ces eaux pour faire pousser les plantes. Il dit alors les 15 "Chir Hama’alot" et les fit remonter de 15 000 Amot.

Voir Soucca 53a et Rachi Téhilim 120, 1.

Le psaume 121 est un psaume qui appelle l’homme à faire confiance à Hachem (traduction suivant l’explication de Rachi) :

"Chant pour Celui qui va créer des marches, je lèverai mes yeux vers les montagnes, d’où viendra mon secours. Mon secours viendra d’Hachem qui a fait le ciel et la terre.

Il ne laissera pas ton pied trébucher, ton gardien ne sommeillera pas. En effet, Il ne sommeille pas ni ne dort le Gardien d’Israël. Hachem est ton gardien, ton abri, qui protège ta main droite. Le jour, le soleil ne te frappera pas ni la lune, la nuit. Hachem te protégera de tout mal, protégera ton âme. Hachem gardera tes sorties et tes entrées, dès maintenant et éternellement."

De nombreux commentateurs discutent de l’objet des métaphores que l’on trouve dans ce Psaume, mais l’idée générale de ce Psaume est claire et fait écho au Psaume, précédent qui est une lamentation sur les difficultés de l’exil. Ce Psaume est un message d’espoir qui vient dire que, malgré les difficultés de l’exil, il ne faut avoir confiance qu'en Hachem qui nous protège. Voir Yalkout Méam Loéz sur place.

En ce qui concerne les commentaires sur les Téhilim, il y a tout d’abord les commentaires traditionnels du Nakh, Rachi, Métsoudat David et Metsoudat Tsion, Radak et Malbim. Je peux aussi vous conseiller le Yalkout Méam Loéz.

Nous restons, Bé'ézrat Hachem, à votre disposition pour toute question.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Shimon GRIFFEL
Projet dédié par un généreux donateur