c Question au Rav : Cuisiner de la nourriture volée

Cuisiner de la nourriture volée

Rédigé le Jeudi 8 Juillet 2021
La question de Nassim H.

Chalom,

Si une personne vole de la nourriture et me demande de la cuisiner et de la lui servir, est-ce interdit pour moi ?

Merci de votre aide.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27713 réponses

Bonjour,

1. Lorsque l'on est en présence d'une personne ayant transgressé un interdit tel que le vol, il faut lui faire une remontrance afin de la rappeler à l'ordre et / ou ne pas agir de telle sorte qu'elle soit renforcée dans sa manière de faire, et ce, afin de le décourager et qu'il ne récidive pas. Donc, vous ne pourrez pas participer à la cuisson des aliments en question. Voir Rachi, passage Véisraël sur Talmud 'Avoda Zara 55b.

2. On ne récite jamais une Brakha avant et après la consommation d’un aliment interdit ou volé. Choul'han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 196, Halakha 1 et Vézot Habrakha [édition 5760], page 382.

3. Celui qui récite une telle Brakha prononce le nom d’Hachem en vain. Pisské Techouvot, chapitre 196, passage 1.

4. Celui qui entend une telle Brakha ne doit pas répondre Amen. Michna Broura, chapitre 196, passage 2.

5. C’est uniquement si l’on est en danger de mort et que l’on ne dispose pas d’aliment Cachère que cela est permis [si l’on a consulté un Rav au préalable]. Choul'han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 196, Halakha 2 et chapitre 204, Halakha 9.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN