Différence entre 'Houkim et Michpatim

Rédigé le Mercredi 5 Mai 2021
La question de Cha M.

Bonjour,

Pouvez-vous m’expliquer les différentes catégories de Mitsvot : 'Houkim, Michpatim, devoirs envers D.ieu et devoirs envers son prochain ?

'Hazak et merci.

La réponse de Rav Yona GHERTMAN
Rav Yona GHERTMAN
49 réponses

Chalom,

Les 'Houkim sont des "choses qui sont un décret du Roi", desquelles le Yétser Hara' (mauvais penchant) et les nations du monde se moquent en raison de leur illogisme apparent. Par exemple : Pourquoi est-il interdit de consommer un animal et non un autre ? Pourquoi est-il permis de porter du lin et de la laine séparément, alors qu'il est interdit de les vêtir ensemble ? Etc. La Torah les appelle "'Houkim" car Hachem nous avertit : "Je les ai gravés 'Hakakti' pour toi, tu n'as pas le droit de les remettre en cause" [Yoma 67b ; cf. Rachi sur Vayikra 18, 4].

Il s'agit de Mitsvot dans lesquelles la raison n'est pas connue [cf. Rachi sur Vayikra 19, 19 et Rambam, Hilkhot Mé'ila 8, 8]. Certains commentateurs précisent qu'il y a bien une raison susceptible d'être comprise, mais uniquement par des érudits versés dans l'étude, et après une grande réflexion [cf. Ramban sur Vayikra 18, 6 ; Radak sur Téhilim 111, 10].

Les Michpatim sont des lois à propos desquelles nos Sages disent : "Si elles n'avaient pas été écrites [dans la Torah], il aurait fallu qu'on les écrive" [Yoma 67b]. Il s'agit donc de lois logiques à appliquer dans une société, comme l'interdit de voler ou de tuer.

La distinction entre les Mitsvot vis-à-vis de son prochain et celles vis-à-vis de D.ieu apparaît au sujet de Yom Kippour. Ce jour expie les transgressions vis-à-vis de D.ieu, mais pas celles vis-à-vis du prochain, tant que l'on n'a pas obtenu le pardon de la personne concernée [Michna Yoma 8, 9].

Dans son commentaire sur les dix paroles, le Ramban précise que les cinq premières Mitsvot sont vis-à-vis d'Hachem (comme l'interdit d'idolâtrie, l'obligation de respecter le Chabbath, etc.) ; par rapport aux cinq dernières qui sont vis-à-vis du prochain ("ne pas tuer"; "ne pas commettre d'adultère", etc.) [commentaires sur Chémot 20, 12-13].

Précisons que les Michpatim ne se résument pas qu'aux lois vis-à-vis du prochain, car l'interdit de l'idolâtrie est également inclus dans la catégorie des Michpatim [Yoma, op. cit.]. Or, il s'agit d'une Mitsva vis-à-vis de D.ieu [Cf. toutefois Radak sur Téhilim 119, 1].

A votre disposition pour plus de précisions.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yona GHERTMAN