Logo Torah-Box

Différence entre 'Onèg et Kavod

Rédigé le Mardi 16 Août 2016
La question de Ilan Meyer Z.

Boker Tov Rav,

Je voulais comprendre la différence entre 'Oneg (plaisir) et Kavod (respect) ?

Je n'arrive pas bien à saisir la différence.

Nous sommes en train d'étudier les Hilkhot Hadlakat Nérot Chabbath, les lois d'allumage des bougies de Chabbath, et nous avons vu la différence entre Rachi et Tossefot "Hadlakato".

Je fais référence à la Guémara Chabbath 25b.

Mais quel Nafka Mina y a-t-il de dire que Hadlakat Nérot soit un 'Oneg Chabbath ou pour le Kavod ?

Merci pour votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38977 réponses

Bonjour,

La différence entre « 'Oneg » et « Kavod » est la suivante :

« Oneg » signifie plaisir.

Lorsque les ‘Hakhamim ont instauré une Mitsva pour le « 'Oneg » c’est qu’ils souhaitaient que nous ressentions un plaisir. Le 'Oneg est destiné au corps.

C’est ce que le corps ressent en accomplissant certaines Mitsvot.

Exemple : consommer de la viande durant Chabbath.

Celui qui déteste la viande n’a aucune obligation d’en consommer puisqu’il n’en tire aucun profit.

Voir Choul’han ‘Aroukh Harav, chapitre 242, Halakha 2.

« Kavod » signifie honneur et respect.

Lorsque les ‘Hakhamim ont instauré une Mitsva pour le « Kavod », c’est qu’ils souhaitaient que nous accomplissions des actions mettant en relief l’importance et l’honneur d’un jour bien précis.

Exemple : porter de beaux habits durant Chabbath.

Le bel habit procure une joie, certes, mais il ne procure aucun plaisir au corps. Il prouve cependant, le respect que l’on témoigne à l’occasion ou à la journée durant lesquelles il est porté.

Voir Rambam Hilkhot Chabbath, chapitre 30, Halakha 3 et Choul’han ‘Aroukh, chapitre 262, Halakha 2 et 3 et Michna Broura, passages 5 et 9.

En ce qui concerne l’allumage des Nérot durant Chabbath

Il y a trois raisons expliquant la nécessité d’allumer les Nérot :

1. « Chalom Bayit »

Pour éviter de trébucher dans la maison.

Voir Rachi « Hadlakat Ner Béchabath » sur Talmud Chabbath 25b.

2. « 'Oneg Chabbath »

En consommant le repas du soir à la lueur des Nérot, les aliments sont mieux appréciés. C’est, donc, pour procurer du plaisir que l’allumage à l’endroit du repas a été instauré.

Voir Tossefot « Hadlakat Ner Béchabbath ‘Hova » et « Hova » sur Talmud Chabbath 25b et Rambam, Hilkhot Chabbath, chapitre 5, Halakha 1.

3. « Kvod Chabbath »

L’allumage des bougies enjolive l’atmosphère. Cela fait partie de l’honneur du Chabbath.

Voir Rambam, Hilkhot Chabbath, chapitre 30, Halakha 5. [Le Rambam, comme d’autres Posskim, pense que l’allumage a été instauré pour plusieurs raisons. Si l’une des raisons ne s’applique pas, l’obligation sera, tout de même, en vigueur à cause de l’autre. Voir aussi, plus bas, paragraphe 4]

Vous posez la question suivante :

« Mais quelle Nafka Mina [différence] y a-t-il entre le fait que Hadlakat Nérot soit un « 'Oneg Chabbath » ou un « Kavod Chabbath » ?

Réponse :

1. Si l’on pense que l’allumage a été instauré car c’est un 'Oneg - plaisir, le pauvre ne sera pas dans l’obligation d’aller ramasser de l’argent pour accomplir cette Mitsva. Les ‘Hakhamim n’obligent jamais le pauvre à ramasser de l’argent pour avoir du plaisir.

Par contre, si l’on pense que c’est pour le Kavod - honneur du Chabbath, il en aura l’obligation.

Voir Halakhot Ktanot, volume 2, passage 181.

2. L’allumage dans les chambres est pour éviter une douleur, c’est donc « pour » le plaisir du corps.

Mais l’allumage proche de la table est pour le Kavod du Chabbath et de la Sé'ouda [ceci est l’avis du ‘Aroukh Hachoul’han, chapitre 263, Halakha 2 et il pense différemment de ce qui a été expliqué plus haut. Cela prouve, cependant, qu’il y a une différence entre un allumage à cause du « 'Oneg » et un allumage à cause du « Kavod »].

Voir ‘Aroukh Hachoul’han, chapitre 263, Halakha 2.

3. Un aveugle vivant seul.

Si l’allumage est à cause du « 'Oneg », il n’aura pas l’obligation d’allumer, puisque, de toute façon, il ne voit pas ce qu’il consomme.

Si l’allumage est à cause du « Kavod Chabbath », il devra allumer car il doit honorer le Chabbath [je ne prends en considération l’obligation de l’aveugle d’accomplir les Mitsvot].

4. Le Rav de Brisk explique :

Le « Kavod » est réalisé avant l’arrivée du Chabbath.

Le « 'Oneg » est ressenti durant Chabbath.

Dans l’allumage, il y a deux obligations :

L’une avant Chabbath qui prouve le respect et l’honneur de ce grand jour en s’y préparant avec l’allumage. L’autre durant Chabbath : en profitant d’une lumière déjà allumée.

Prenons un exemple :

Si une personne allume les Nérot durant Yom Tov et non avant Yom Tov : elle aura accompli la Mitsva de 'Oneg puisqu’elle mange son repas à la lueur de bougies, mais elle n’aura pas accompli la Mitsva de Kavod puisqu’elle ne s’est pas préparée à la fête en allumant des bougies avant son arrivée.

Voir Likrat Chabbath, chapitre 13, note 4.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Le Jour du Mariage : Boy Kalla (Guide en Or)

Le Jour du Mariage : Boy Kalla (Guide en Or)

Guide en Or de préparation spirituelle et conseils pratiques à la jeune mariée, pour le jour-même du mariage !

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN