Aujourd'hui à Paris
06:30 : Mise des Téfilines
07:33 : Lever du soleil
12:34 : Heure de milieu du jour
17:34 : Coucher du soleil
18:20 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20

Hiloulot du jour
Ra'hel Iménou (Notre Matriarche Rachel)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Différence entre un insecte vivant et mort

Rédigé le Dimanche 11 Juin 2017
La question de Ouriel P.

Chalom Rav,

Concernant l'interdiction de consommer des insectes, y a-t-il une différence entre un insecte entier vivant et un insecte entier mort, ou encore un insecte coupé, écrasé ou broyé ?

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22679 réponses

Bonjour,

1. L’interdiction concernant les insectes vivants et morts est identique.

Voir :

Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 84, Halakha 9 et chapitre 100, Halakha 1,

Bedikat Hamazone Kahalakha, volume 1, chapitre 8, Halakha 2-3 et note 5.

2. Si l’on est certain que l’insecte est mort depuis 12 mois et qu’il ne se trouve pas dans un congélateur, dans une boite de conserve, ou dans toute autre solution qui empêche sa désintégration, il n’est pas interdit de le consommer, car, alors, il est « considéré » comme de la poussière.

Voir :

Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 84, Halakha 8,

Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 84, Halakha 12,

Darké Techouva, chapitre 84, passages 158-160,

Bedikat Hamazone Kahalakha, volume 1, chapitre 9, Halakha 1.

3. Que l’insecte soit coupé, écrasé ou broyé, il est interdit de le consommer. S’il est visible, il est obligatoire de le retirer avant de consommer l’aliment.

Voir Rambam, Hilkhot Maakhalot Assourot, chapitre 14, Halakha 2 et Choul'han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 612, Halakha 5.

Cependant, s’il n’est pas visible, il est possible de consommer l’aliment si son volume est 60 fois supérieur au volume de l’insecte.

Voir Bedikat Hamazone Kahalakha, volume 1, chapitre 7, note 1 et Halakha 3.

4. Si le vers ou l’insecte est entier et qu’il s’est perdu dans un aliment, tout l’aliment est interdit à la consommation.

Voir Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 100, Halakha 1.

5. Il est strictement interdit de mélanger un insecte à un aliment afin de l’annuler pour en permettre la consommation ou de compléter le volume d’un aliment afin d’annuler l’insecte qui s’y trouve. Donc, dans le cas précédent, il est interdit de broyer l’aliment afin d’en permettre la consommation.

Voir Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 99, Halakha 5.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN