Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:45 : Mise des Téfilines
06:05 : Lever du soleil
13:47 : Heure de milieu du jour
21:29 : Coucher du soleil
22:25 : Tombée de la nuit

Paracha Béhar
Vendredi 20 Mai 2022 à 21:14
Sortie du Chabbath à 22:34
Afficher le calendrier

Entre la sortie d'Egypte et le partage de la terre

Rédigé le Samedi 18 Mars 2017
La question de Marcel A.

Bonjour Rav,

Qu'est devenue la tourbe nombreuse entre la sortie d'Egypte et l'arrivée en terre d'Israël et le partage par Josué ?

Avec mes remerciements.

La réponse de Rav Daniel ZEKRI
Rav Daniel ZEKRI
1525 réponses

Chalom Marcel,

C'est dans Chémot (12, 38) que nous trouvons la première fois cette entité que l'on appelle le "Erev Rav".

Rachi explique qu'il s'agit d'un mélange de peuples non issus des Bné Israël qui se sont joints au peuple d'Israël au moment de la sortie d'Egypte et se seraient convertis.

Le Ibn Ezra explique qu'il s'agit d'égyptiens qui seraient le "Assafsouf" cité dans Bamidbar (11, 4). Ils auraient été les instigateurs de certaines révoltes contre Moché pendant les 40 ans de traversée du désert.

Le "Erev Rav" s'est donc greffé au peuple d'Israël et il n'est plus possible à priori de définir d'une façon précise qui en fait partie.

Concernant le "Erev Rav", nous trouvons dans la Guémara et dans d'autres sources de nos Sages que la notion de "Erev Rav" fait allusion à de mauvaises vertus qui pourraient se trouver dans chacun d'entre nous. Par exemple, la Guémara Betsa (32b) nous raconte que Chavtay ben Marinus est arrivé en Babylonie et s'est trouvé confronté à un refus des habitants locaux de l'accueillir et lui donner à manger. Il dit alors : "Ce sont (les juifs de Babel) des descendants du "Erev Rav", car la pitié est une des qualités des descendants d'Avraham Avinou.". Il est évident qu'il ne mettait pas en doute leur statut de juif, mais qu'ils avaient des vertus qui ne sont pas les qualités propres au peuple juif.

De même, le Gaon de Vilna (Even Chléma 11, 8) nous indique qu'il existe différentes sortes de "Erev Rav", et les "médisants" et les "chercheurs de querelles" en seraient les pires.

Il est possible que les mauvaises vertus du "Erev Rav" se trouvent en chacun d'entre nous. Il nous faut donc travailler nos Middot afin d'être dignes de porter le nom des fils d'Avraham Avinou.

Brakha Véhatsla'ha.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Daniel ZEKRI