Aujourd'hui à Paris
07:15 : Mise des Téfilines
08:24 : Lever du soleil
12:40 : Heure de milieu du jour
16:55 : Coucher du soleil
17:46 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 4 Décembre 2020 à 16:36
Sortie du Chabbath à 17:49
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Etudes d'architecture & reproduction d'église

Rédigé le Jeudi 15 Octobre 2020
La question de Isaac C.

Bonjour Rav,

Je suis étudiant en architecture et les professeurs à l'école parlent beaucoup d'église, car très importante au programme des différentes matières.

Évidemment, ces enseignants ne cherchent pas du tout à nous influencer, mais ne parlent que des côtés techniques du bâtiment.

Aussi, ils se trouvent que dans les différentes sorties organisées, certaines seront sûrement dans ce type de lieu (église, cathédrale...).

J'aimerai savoir dans quel cas cela est-il un problème et s'il y a une différence si le bâtiment est désaffecté ? Ai-je le droit de l'étudier sur papier ? De le reproduire sous forme de maquette ? De le mentionner comme référence dans des compositions ?

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
5597 réponses

Chalom Ouvrakha,

Nous ne pouvons pas profiter d'un endroit qui a servi à l'idolâtrie, ne serait-ce qu'en le regardant [voir Choul'han 'Aroukh 142-15, Rambam sur l'explication de la Michna 'Avoda Zara 1-4 page 11b, rapporté dans le Chakh Yoré Dé'a 149,1 et Tsits Eli'ézer tome 14-91 et autres], raison de plus en tirant profit de la technique de construction de ce bâtiment [Min'hat Its'hak 4-87, voir Parachat Mass'é 33-52].

Aussi, nous avons l'ordre de mépriser, ou en tout cas de ne pas honorer, l'idolâtrie ['Avoda Zara 46a et Techouvot Véhanhagot 1-462], et en regardant et en admirant l'architecture de ces églises, il y a une forme d'honneur indirecte qui est donnée à la 'Avoda Zara.

Si vous avez une maquette ou un plan déjà réalisé sur papier par quelqu'un d'autre, il vous sera permis d'étudier dessus [en effaçant les signes religieux, comme la croix etc.].

Vous ne pouvez pas mentionner que cette maquette ou ce dessin proviennent de telle ou telle église, car il y a encore un autre interdit, celui de ne pas faire mention de l'idolâtrie ou de son lieu [Parachat Michpatim 23-13, Sanhédrin 23b, Rambam 'Avoda Zara 5-11. et Choul'han 'Aroukh Yoré Dé'a 146-1 et Ora'h 'Haïm 156, voir Taz Yoré Dé'a 148,3]. 

Aussi, il est formellement interdit de pénétrer dans ces lieux, même si le but est de réaliser un acte permis, par exemple pour voir de là-bas un beau paysage [voir 'Haïm Béyad 26, Iguérot Moché Yoré Dé'a 3-129-6, Yabi'a Omer tome 2-11 et tome 7-12 ainsi que Divré Yatsiv 74]. 

Pour ce qui est d'un bâtiment désaffecté, mon grand ami le Rav Gabriel Dayan chlita a déjà rapporté dans l'une de ses réponses que certains permettent d'y pénétrer, et donc si la maquette ou la photo etc. a été prise une fois cette église désaffectée, on pourra s'appuyer sur ces décisionnaires [si, bien entendu, il n'y a aucune représentation d'idoles dans ce lieu, comme le crucifix etc.].  

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA