c Question au Rav : Faire du sport = Mitsva ?

Faire du sport = Mitsva ?

Rédigé le Jeudi 17 Juin 2021
La question de Anonyme

Bonjour,

Est-ce que D.ieu nous a ordonné de faire du sport afin d'entretenir son corps ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
26740 réponses

Bonjour,

Faire du sport est une Mitsva.

La Torah nous ordonne de prendre soin de la santé. Le Rambam écrit :

Étant donné que le maintien d’un corps en bonne santé et vigoureux fait partie des chemins de D.ieu – puisqu’il est impossible, en étant malade, de parvenir à une quelconque compréhension ou connaissance de D.ieu – il appartient à l’homme de s’éloigner de tout ce qui est nuisible pour le corps, et prendre des habitudes qui sont bénéfiques pour sa santé et sa vigueur. Qui est oisif et ne fait pas d’exercice, même s’il mange de bons aliments et se conforme aux règles médicales, souffrira de maux toute sa vie et s’affaiblira. Hilkhot Déot, chapitre 4, Halakha 1 et 15.

Cependant, il faut établir une différence entre les activités ayant pour but l'entretien de la santé du corps et celles dont le but est de s'offrir un corps de rêve - la culture physique, musculation, etc. La limite doit être correctement fixée afin de ne pas tomber dans l'excès.

Il va sans dire que la fin ne justifie pas tous les moyens. Le sport doit être pratiqué conformément aux exigences de la Halakha : respect du Chabbath et des fêtes, respect des horaires de la prière, Tsniout lors des activités, etc.

Pour des détails concernant les sports [extrêmes] à risques, cliquez sur les liens suivants :

https://www.torah-box.com/question/pratiquer-des-sports-extremes-permis_54984.html

https://www.torah-box.com/question/faire-de-la-boxe-permis_35436.html

https://www.torah-box.com/question/quel-sport-de-combat-est-il-permis-de-pratiquer_43719.html

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Rambam.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN