Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:20 : Mise des Téfilines
05:51 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
21:57 : Coucher du soleil
22:59 : Tombée de la nuit

Paracha Kora'h
Vendredi 1er Juillet 2022 à 21:39
Sortie du Chabbath à 23:03

Hiloulot du jour
Rav Chlomo Kluger
Yossef Hatsadik
Afficher le calendrier
Vidéo Importante
Torah-Box & vous
Jeudi 30 Juin 2022

Halakha VS respect des parents

Rédigé le Lundi 31 Janvier 2022
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

J’ai appris qu’on n’avait pas le droit de parler entre le moment où on verse l’eau sur nos mains et la Brakha de Netilat Yadaïm.

Si je vois mon père parler parce qu’il ignore cette Halakha, ai-je le devoir de lui dire ou ce serait un manque de respect vis-à-vis de lui, étant donné qu’il est bien entendu scrupuleux dans l’accomplissement des Mitsvot ?

D’une autre manière, dans quelle mesure la Halakha doit-elle « primer » sur le Kiboud Horim ?

Merci pour votre réponse, Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
31021 réponses

Bonjour,

D'après certains décisionnaires, il n'est absolument pas interdit de parler entre le séchage des mains et la Brakha du Motsi. Tour - Ora'h 'Haïm, début du chapitre 166 au nom de Rabbénou Yoël, Rabbénou Its'hak Elfassi [Rif] et du Rambam, Choul'han 'Aroukh - Ora'h 'Haïm, chapitre 166, Halakha 1, Halakha Broura, volume 8, pages 333-334.

Il est vrai que ceux qui ne suivent pas cette opinion sont très nombreux, mais lorsqu'il s'agit du papa qui ignore cette mesure de rigueur, il est préférable d'éviter de lui faire une remarque.

Vous pouvez, cependant, profiter d'un repas de Chabbath pour dire à tous les membres de la famille que vous avez appris un enseignement extraordinaire, mentionné dans le Talmud Yeroushalmi, Brakhot, chapitre 1, Halakha 1 : quiconque s'efforce de ne pas faire la moindre interruption entre la Nétila et la Brakha du Motsi méritera uniquement du bien durant son repas. Cet enseignement est également mentionné dans le Tour, fin du chapitre 166.

Lorsque les parents transgressent une faute :

1. L'obligation de respecter ses parents reste en vigueur même s'ils ne respectent pas les Mitsvot et que leur conduite n'est pas conforme aux exigences de la Halakha. Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 240, Halakha 18.

2. Il est absolument permis de faire comprendre à son papa ou à sa maman qu’ils transgressent une faute mais cela doit se faire d'une manière très respectueuse.

3. Il faut éviter de leur dire d'une manière directe et explicite et ne pas mettre leur faute en évidence. Voir ici :

https://www.torah-box.com/question/respecter-des-parents-non-religieux_33655.html

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 6 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 350 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN