Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
06:51 : Mise des Téfilines
07:53 : Lever du soleil
13:40 : Heure de milieu du jour
19:25 : Coucher du soleil
20:10 : Tombée de la nuit

Paracha Haazinou
Vendredi 7 Octobre 2022 à 18:59
Sortie du Chabbath à 20:02
Afficher le calendrier

Je développe des logiciels de Forex régulés

Rédigé le Mardi 2 Février 2016
La question de Gabriel E.

Chalom,

Je travaille dans une société informatique.

Notre travail consiste à développer des logiciels pour des sociétés de Forex (logiciel de trading, CRM, gestion de risk etc.).

Nous avons un seul client pour le moment. Une banque européenne régulée, qui ne pratique aucune pratique douteuse/frauduleuse (elle couvre les transactions des clients, accepte tous les retraits d'argent en cas de demande de retrait du client, ne change pas les prix pour faire perdre etc.).

Est-ce que l'argent que j'amène à la maison est Cachère ?

Si oui, à partir de quand cela peut devenir problématique, si nos clients (les sociétés de Forex) ont des pratiques frauduleuses ?

Merci d'avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
32246 réponses

Bonjour,

Pour l'instant, vous pouvez poursuivre vos activités.

Cependant, dès que vous saurez que votre société a attiré des clients qui effectuent des transactions frauduleuses ou même douteuses, il faudra, de nouveau, poser la question.

Selon la Torah, le vol et la malhonnêteté sont des interdictions très graves, aussi bien pour les juifs que pour les non-juifs.

Il est interdit de venir en aide à une personne si l'intervention lui permettra de transgresser un interdit.

D'après certains décisionnaires, cette interdiction - "Méssayéa Bidé 'Ovré 'Avéra" - est en vigueur même si la personne qui commettra la faute est non-juive.

Voir 'Hatam Sofer sur Talmud Soucca, 31a, passage "Vé'ayène Beth- Yossef" Roch Yossef sur Talmud Chabbath 3a, passage "Béma" et Moria, 21-218, année 5753, page 10.

Apparemment, le Chakh, passage 6 sur Yoré Déa, chapitre 151 n'adopte pas cet avis, mais il existe une autre interdiction : "Lifné 'Ivère Lo Titène Mikhchol" - amener une personne à fauter.

Cette interdiction est différente de celle qui précède.

Il s'agit là d'amener la personne à fauter, non pas d'aider activement. Les détails sont nombreux. : voir Rambam, Hilkhot Issouré Bia, chapitre 22, Halakha 5 et 6 et Choul'han 'Aroukh-Even Haézer, chapitre 22, Halakha 4 et Rav Its'hak Adler dans Lifné 'Ivère, pages 105-138.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 6 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 350 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN