c Question au Rav : Je ne me souviens plus combien j'ai volé

Je ne me souviens plus combien j'ai volé

Rédigé le Dimanche 18 Juin 2017
La question de Elisabeth C.

Bonjour Rav,

Comment fait-on si on ne se souvient plus du montant d'une somme volée dans son enfance ?

La réponse de Rav Reouven COHEN
Rav Reouven COHEN
86 réponses

Chalom Ouvrakha,

Ce que vous avez volé après votre Bat Mitsva (12 ans), vous devez bien entendu le rembourser. Si vous avez un doute sur le montant, afin que votre Téchouva soit entière, il vous faudra rembourser une somme suffisamment importante pour vous sortir du doute.

Concernant ce qui a été volé avant votre majorité, le Rambam écrit qu'un enfant, même s'il a grandi, ce qu'il a volé durant la période antérieure ne l'engage pas parce qu'il ne l'a pas fait volontairement (il en est de même pour un retardé mental qui serait devenu normal).

Par contre, de Rachi (Baba Kama 78b), il semblerait qu'un enfant qui vole, en grandissant, doit rendre ce qu'il a volé, et c'est ainsi que s'est positionné le Or Zarou'a.

Le Choul'han Aroukh (76, 3 et 349, 3) opte pour l'avis du Rambam, sauf si l'objet en question est encore entre ses mains. C'est aussi l'avis du Roch (Chvou'ot 6,23).

De tous ces décisionnaires, il semble clair qu'il n'y ait aucune obligation de rembourser et ainsi a conclu le Rav Ovadia Yossef (Yabi'a Omer 8,66).

Cependant, le Michna Broura (fin de chap. 343) rapporte l'avis du Taz, du Gra, et du 'Hayé Adam comme quoi il est conseillé de s'acquitter de cette dette, mais le Chvout Ya'acov (il le déduit des écrits du Troumat Hadéchène 62) rajoute que si quelqu'un rembourse par acte de vertu, il n'a pas besoin de rembourser la totalité de la valeur du délit ou du vol. Voir aussi la formulation du Rama (343) qui va dans ce sens.

En conclusion, dans votre cas, vous êtes exemptée de rembourser les vols commis avant l'âge de 12 ans. Si vous voulez quand même payer par acte de vertu, vous n'êtes pas tenu de rembourser la totalité de la valeur du délit ou du vol.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Reouven COHEN