Aujourd'hui à Paris
04:30 : Mise des Téfilines
05:58 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:53 : Coucher du soleil
22:53 : Tombée de la nuit

Paracha Pin'has
Vendredi 10 Juillet 2020 à 21:35
Sortie du Chabbath à 22:56
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Jouer au rami Chabbath

Rédigé le Mardi 12 Mai 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Est-il permis de jouer au rami Chabbath, du fait que le principe est de trier les cartes et jeter les mauvaises ?

La réponse de Rav David COHEN
Rav David COHEN
112 réponses

Bonjour,

Concernant le fait de jouer aux cartes, il y a théoriquement deux problèmes :

1. Trier,

2. Jouer.

1. Concernant l’interdiction de trier :

Il est rapporté dans le Beth Yossef et le Rama (fin Siman 321) qu’il est autorisé d’éplucher des fruits avant de les consommer (dans la demi-heure), car on ne peut pas les manger sans procéder de la sorte. Selon cela, il en est de même pour les jeux de cartes où on ne peut pas jouer sans trier (Halikhot Chabbath 2, chapitre 12,25). Bien entendu, on fera alors attention à ne pas les trier après avoir terminé la partie.

2. Concernant le fait de jouer pendant Chabbath à toutes sortes de jeux :

Le Choul’han 'Aroukh (308,45) rapporte qu’il est interdit de jouer à la balle pendant Chabbath. La source de cette interdiction prend racine dans le Yérouchalmi (Ta'anit chapitre 4, Halakha 5), ainsi que le rapporte le Biour Hagra (308,93) et tel est l’avis à suivre pour les Séfarades. L’ensemble des décisionnaires Séfarades précisent qu’il en est de même pour toutes sortes de jeux (Kaf Ha'haïm 308,257, Mékor Nééman Siman 414, page 97, Ménou'hat Ahava partie 1, chapitre 12,3, Yalkout Yossef Chabbath 2, pages 391 et 636, 'Hazon 'Ovadia partie 3, page 33 au nom du 'Hida et de plusieurs autres décisionnaires).

Toutefois, étant donné que la coutume des Ashkénazes est de se montrer plus souples à ce sujet (Rama 308,45 et 338,5), on pourra autoriser aux enfants non Bar-Mitsva (même Séfarades) de s’appuyer sur l’avis indulgent en les laissant jouer à toutes sortes de jeux (non électroniques).

Aussi, on n’imposera pas la mesure de rigueur aux adultes pour qui il est difficile de s’abstenir de jouer à ces jeux, qui sont parfois source de leur "Oneg Chabbath".

Il y a lieu tout de même de rappeler ce que dit le Yérouchalmi (Chabbath 15,3) : "Le Chabbath n’a été donné que pour s’adonner à l’étude de la Torah."

C’est pourquoi, tout celui qui craint le Ciel s’efforcera de consacrer un maximum de temps pour étudier la Torah au cours du Chabbath.

Qu’Hachem vous aide à respecter et honorer le Chabbath de la meilleure manière possible !

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav David COHEN