Juger favorablement, que dans les Mitsvot ?

Rédigé le Jeudi 8 Avril 2021
La question de Anonyme

Chalom,

La Mitsva de juger autrui positivement est-elle applicable seulement dans le cadre des Mitsvot ou même dans le 'Hol (profane) ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28255 réponses

Bonjour,

1. La Mitsva consistant à juger favorablement son prochain, est en vigueur à chaque instant de la vie et dans tous les domaines. Préparez un mouchoir et cliquez sur les liens suivants :

https://www.torah-box.com/sensibilisation/la-jeune-fille-du-bus_8744.html

https://www.torah-box.com/sensibilisation/campagne-n-10-la-maison-en-l-air_7758.html

2. Une histoire :

Un papa et une maman se plaignaient à l'écoute des pleurs incessants du bébé de leur voisin [un vrai calvaire]. Le papa et la maman se disaient : "Ils ne savent pas s'occuper de leur bébé, quels parents irresponsables, etc."

Le voisin quitta l'immeuble pour aller habiter ailleurs et le couple commença à respirer de l'air pur. Mais pas pour bien longtemps... Une heureuse naissance est prévue pour bientôt. Baroukh Hachem, le bébé arrive à la maison avec sa maman, tous deux en très bonne santé. Mais le bambin ne cesse d'imiter son ami ayant quitté l'immeuble. Il ne cesse de pleurer nuit et jour, etc. Bref, un [autre] calvaire.

Pensant qu'ils sont punis "mesure pour mesure", ils s'adressent à Rav Its'hak Zilbersteïn pour savoir s'ils doivent demander pardon aux voisins ayant quitté l'immeuble.

Sa réponse fut : bien que le fait de ne pas juger favorablement son prochain soit une faute, mais il n'est pas nécessaire de demander pardon, étant donné que cela n'a entraîné aucun préjudice [la Halakha n'est pas toujours ainsi]. Mais dorénavant, il faudra s'habituer à ne pas juger l'autre, ou, tout au moins, le juger favorablement et parfaire ses connaissances afin d'être en mesure d'accomplir cette Mitsva sans la moindre faille.

Torat Haadam Laadam [recueil], volume 3, page 31, 'Hafets 'Haïm, Lachone Hara', Klal 4, Halakha 12 et Vavé Ha'amoudim Va'hachoukéhèm, volume 45, pages 61-62.

3. Comme mentionné précédemment, cette Mitsva d'une importance capitale peut être accomplie à chaque instant de la journée et dans tous les domaines de la vie. Pour des exemples, cliquez sur les liens suivants :

https://www.torah-box.com/sensibilisation/la-boite-de-gateaux_14.html

https://www.torah-box.com/question/le-voyageur-s-est-oppose-a-ce-que-j-allonge-mon-siege-dans-l-avion_60791.html

https://www.torah-box.com/question/rentrer-dans-un-restaurant-taref-pour-aller-aux-wc_11244.html

https://www.torah-box.com/question/repas-d-affaire-dans-un-restaurant-taref_16052.html

https://www.torah-box.com/question/acheter-un-jus-de-fruit-dans-un-restaurant-taref_20433.html

https://www.torah-box.com/etudes-ethique-juive/middot-caractere/travail-des-midot-juger-positivement-son-prochain_8012.html

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN