Aujourd'hui à Paris
06:22 : Mise des Téfilines
07:26 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
20:23 : Coucher du soleil
21:09 : Tombée de la nuit

Paracha Tsav
Vendredi 3 Avril 2020 à 20:07
Sortie du Chabbath à 21:15

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Le morceau de 'Halla s'est mélangé à la pâte

Rédigé le Dimanche 3 Février 2019
La question de Anonyme

Bonjour,

Après avoir prélevé le morceau de pâte pour la ‘Halla, je ne le retrouve plus.

Il s’est, certainement, mélangé à la pâte ou aux ‘Hallot déjà formées.

Rav, que doit-on faire ?

Merci infiniment pour votre réponse que j’attends.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
19149 réponses

Bonjour,

A. Si le morceau de pâte est reconnaissable

1. Le morceau de pâte prélevé en tant que ‘Halla est interdit à la consommation. Si ce morceau se mélange à la pâte et qu'il est reconnaissable, il suffit de « le » retirer afin que le reste de la pâte soit permis.

Voir Pit’hé Techouva - Yoré Déa, chapitre 323, passage 3.

B. Si le morceau de pâte n’est pas reconnaissable et qu’il provient d’une pâte pétrie en dehors d’Israël

2. Si le morceau de pâte n'est pas reconnaissable, il faut faire appel aux lois du mélange.

D'après les décisionnaires Séfarades, si le morceau de pâte qui s'est mélangé provient d'une pâte pétrie en dehors d'Israël, le mélange est permis tant que le volume de la pâte est supérieur ou égal à celui du morceau prélevé en tant que ‘Halla. Toutefois, il faudra retirer un morceau dont le volume est équivalent à celui qui s’est mélangé [d’après certains décisionnaires, cela n’est pas nécessaire - Michepeté Erets, chapitre 7, Halakha 8 au nom de Rav Chlomo Zalman Auerbach].

Voir Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 323, Halakha 1.

D’après les décisionnaires Ashkénazes, le mélange est interdit si la quantité de pâte n’est pas 100 fois supérieure à celui du morceau qui s’est mélangé.

Voir Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 323, Halakha 1 et Michepeté Erets, chapitre 8, Halakha 11.

C. Si le morceau de pâte n’est pas reconnaissable et qu’il provient d’une pâte pétrie en Israël

Dans une telle éventualité, il faut distinguer deux cas de figure :

Le volume de la pâte est 100 fois supérieur à celui de la ‘Halla :

Si le volume de la pâte est 100 fois supérieur à celui de la ‘Halla, la pâte est permise mais avant de la cuire et de la consommer, il faut retirer un morceau de pâte dont le volume soit équivalent à celui qui s'est mélangé. Ce morceau de pâte a le statut d'une ‘Halla ordinaire [il est interdit de le consommer et il faut le brûler ou le mettre dans un sachet avant de le mettre à la poubelle].

D’après certains décisionnaires, de nos jours, il n’est pas obligatoire de retirer le morceau.

Voir Michepeté Erets, chapitre 7, Halakha 8 au nom de Rav Chlomo Zalman Auerbach.

Le volume de la pâte n'est pas 100 fois supérieur à celui de  la ‘Halla :

Si le volume de la pâte n'est pas 100 fois supérieur à celui du morceau qui s’est mélangé, toute la pâte est interdite à la consommation.

Cependant, il est possible de faire disparaître la sainteté du morceau de pâte qui s'est mélangé, en annulant rétroactivement l'effet du prélèvement.

Pour cela, il faut contacter un Rav.

De cette manière, le mélange en question retrouvera son statut initial et il faudra, bien entendu, prélever à nouveau la ‘Halla afin de permettre la consommation de la pâte

Voir Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 323, Halakha 1.

D'après certains décisionnaires, il faut réciter, à nouveau, la Brakha sur le second prélèvement.

Voir Pit’hé Techouva, chapitre 331, passage 6, Dérekh Emouna, chapitre 4, passage 184, Michepeté Erets, chapitre 7, Halakha 10.

Selon d’autres, il ne faut pas réciter la Brakha une seconde fois.

Voir Birké Yossef, Yoré Déa, début du chapitre 323 et Michepeté Erets, chapitre 7, Halakha 10.

Selon Rav Ovadia Yossef, il ne faut pas réciter la Brakha, une seconde fois.

Voir l’extraordinaire développement dans Yabi'a Omer, volume 1, Yoré Déa, réponse 21.

Remarque importante !

En Israël, si une partie de la pâte a été cuite et consommée, il n'est plus possible de procéder à l'annulation.

Voir Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 323, Halakha 1 et Michepeté Erets, chapitre 7, Halakha 8.

S'il s'agit d'une pâte pétrie en dehors d'Israël, cela est possible.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur